news

Des vêtements neufs pour des milliers d’enfants du Malawi

19 Mai 2017 - BLANTYRE, MALAWI

Le MalawiL'aide humanitaireJeunes pour la Paix

La Communauté a commencé la distribution d’habits dans tout le pays

Partager Sur

Un an s'est écoulé depuis la grande famine qui a frappé le Malawi, une catastrophe qui a durement touché l'économie déjà fragile de ce pays africain, accentuant l'appauvrissement de la population. Un an après, la situation reste encore difficile, surtout pour les enfants et les familles les plus pauvres.

Ces derniers jours, les Jeunes pour la paix ont distribué un millier de vêtements aux enfants du Centre nutritionnel Jean-Paul II de Blantyre. Les habits, tous neufs, sont arrivés au Malawi depuis l'Italie grâce à la collaboration du groupe de la police fiscale de la brigade financière de Rome et l'Agence de la coopération italienne, qui s'est occupée du transport.

Pour ces enfants, endosser des habits neufs n'est pas une expérience ordinaire. Les plus chanceux portent les habits de leurs grands frères et, quoi qu'il en soit, les familles qui peuvent se le permettre se fournissent sur les petits marchés de seconde main provenant d'Afrique du Sud.

Des habits neufs ont également été offerts aux street children, les enfants des rues qui se retrouvent régulièrement dans la maison de la Communauté de Sant’Egidio pour manger, étudier et recevoir une assistance sanitaire.

La Communauté a aussi procédé à des distributions dans l'école maternelle Roberta et dans les centres DREAM de Balaka, Chileka, Machinjri, Kapeni et Blantyre. Dans les prochains jours, des distributions sont prévues aussi dans le reste du pays.

2550 autres vêtements ont été distribués dans le camp de réfugiés de Luwani, dans le district de Mwanza, où, depuis plusieurs mois, plus de 5000 familles vivent sous des tentes de fortune. La moitié d'entre elles environ sont des enfants ayant fui seuls ou avec leur mère, qui, par peur des violences qui s'étaient diffusées dans la région, ont quitté en hâte leur maison et ne possèdent quasiment plus rien à présent.