news

Mission humanitaire de Sant'Egidio à Bangui. La mise en oeuvre de l'accord de paix avance.

3 Août 2017 - BANGUI, RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Centrafrique
PaixL'aide humanitaire

Partager Sur

Des pas significatifs ont été réalisés ces dernières semaines en Centrafrique, par l’application des mesures prévues par l'accord de Rome. Nous reprenons ici les nouvelles principales, qui témoignent combien, malgré une situation extrêmement difficile, la voie tracée à Sant’Egidio commence à porter du fruit


 

 

 

 

 

 

 

Le 31 juillet , le Secrétaire général adjoint de l’ONU, en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, s’est rendu en Centrafrique pour rencontrer les dirigeants du pays. Au terme de sa visite, il a diffusé un communiqué dans lequel il affirmait « avoir abordé avec ses interlocuteurs centrafricains les efforts de paix en cours, à savoir notamment l’accord de Rome sous l’égide de la communauté de Sant’Egidio et la feuille de route de l’Union africaine, soutenue par les Nations unies. »

Il s’agit d’un signe important de l’estime et du haut niveau de collaboration de Sant’Egidio avec les Nations Unies, auxquelles nous sommes liés par un accord de collaboration

Le 2 août, l’équipe de Sant’Egidio actuellement présente en Centrafrique a procédé à la distribution d’aide d’urgence acheminée dans le pays grâce à la Coopération italienne. Au total, 1.034 femmes réfugiées à Bangui, provenant de diverses régions ont reçu chacune riz, farine, huile, sel, lait en poudre, café, thé, savon, nattes. D’autres distributions auront lieu, dans différents quartiers de Bangui.

A un journaliste local, une femme, qui s’était réfugiée au Cameroun pendant 5 ans, et rentrée depuis deux semaines à Bangui, a déclaré : « Je suis rentrée au pays il y a tout juste deux semaines. Je suis heureuse de cette aide qui nous sera utile pour quelque temps. Merci à la Communauté de Sant’Egidio. »

L’équipe de Sant’Egidio a rencontré les dirigeants du pays, pour préparer les prochaines étapes de la mise en œuvre de l’accord de Rome, en particulier la libre circulation de l’aide humanitaire, sur tout le territoire national, pour la population civile.

LIRE AUSSI :

 

Texte intégral de l'Accord Politique pour la Paix

 

La question centrafricaine en 5 points