news

L'archevêque de Tokyo, un évêque du Bénin et le roi du peuple maori de Nouvelle-Zélande, présents à la liturgie conclusive du congrès "Tout peut changer"

27 Mai 2019

Tout peut changerSant'Egidio

Partager Sur

La liturgie concluant le congrès international "Tout peut changer", auquel ont participé la semaine dernière des représentants de Sant'Egidio de 39 pays différents du monde, était à l'image de l'universalité de l'Eglise. Présidée par l'archevêque de Tokyo, Mgr Tarcisius Isao Kikuchi et Mgr François Gnonhossou, évêque de Dassa-Zoumè au Bénin, ainsi que Mgr Vincenzo Paglia, a vu également la participation d'une délégation de la Nouvelle-Zélande menée par le roi du peuple maori, Sa Majesté Tuheitia Potatau Te Wherowhero Te Tuawhitu, accompagnée par l'archevêque anglican David Moxon et Mgr Gerard Burns.



L'archevêque de Tokyo, un évêque du Bénin et le roi du peuple maori de Nouvelle-Zélande, présents à la liturgie conclusive du congrès
L'archevêque de Tokyo, un évêque du Bénin et le roi du peuple maori de Nouvelle-Zélande, présents à la liturgie conclusive du congrès
L'archevêque de Tokyo, un évêque du Bénin et le roi du peuple maori de Nouvelle-Zélande, présents à la liturgie conclusive du congrès
L'archevêque de Tokyo, un évêque du Bénin et le roi du peuple maori de Nouvelle-Zélande, présents à la liturgie conclusive du congrès
L'archevêque de Tokyo, un évêque du Bénin et le roi du peuple maori de Nouvelle-Zélande, présents à la liturgie conclusive du congrès