news

Plus jamais de guerre, de haine, de racisme. Depuis Auschwitz, l'appel des Jeunes pour la paix à l'Europe

21 Juillet 2019 - OŚWIĘCIM, POLOGNE

HolocausteGlobal Friendship

Une marche silencieuse pour la paix, contre la racisme et la xénophobie, au cœur de la rencontre européenne Global Friendship. VIDÉO

Partager Sur

« Plus jamais la guerre, la haine, le racisme ! ». Les paroles, scandées par Marco Impagliazzo, retentissent devant plus de 1000 jeunes européens, venus au mémorial des victimes du camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, au terme d'un pèlerinage silencieux sur les « quais de la mort ».

« Devant ces stèles, poursuit le président de Sant'Egidio, nous disons "plus jamais d'indifférence". Nous nous engageons ici solennellement à dire "war never again" et à travailler chaque jour à la paix. Ceux qui n'ont pas la mémoire du passé sont condamnés à le répéter. Nous, jeunes de Global Friendship, conscients de ce terrible passé européen, nous nous dévouerons chaque jour à être des artisans de paix : peacemakers ».

La visite au musée et au mémorial d'Auschwitz, le pèlerinage silencieux à Birkenau sur les pas des déportés destinés à l'extermination, ont constitué le point culminant des trois journées du mouvement pour les jeunes organisé par Sant'Egidio "A Global Friendship to live together in peace" auquel adhèrent des jeunes provenant de toute l'Europe - avec aussi des représentants de l'Afrique et de l'Amérique.
Quatre-vingts ans après le début de la Seconde Guerre mondiale, les jeunes ont voulu se rappeler comment les peuples se sont relevés de cette immense tragédie avec humilité et courage pour édifier l'Europe d'aujourd'hui : un grand espace de paix, dans lequel chercher la voie du dialogue et du respect envers tous.

Les jeunes européens expriment aussi l'angoisse devant la résurgence des préjugés antisémites et racistes, la diffusion de signes graves d'intolérance, l'expansion de mouvements nationalistes, xénophobes et fascistes. Ils éprouvent la responsabilité de résister au mal et à la logique des murs, en construisant une alternative à l'indifférence et à la peur.

A Global friendship to live together in peace fait partie d'un mouvement de paix conscient qu'il n'y a pas d'avenir sans mémoire, comme l'a expliqué avec justesse lors de la première journée de la rencontre Lidia Maksymowicz, rescapée d'Auschwitz, dont les paroles ont ouvert hier la rencontre à Cracovie.  

Des témoignages des derniers survivants et d'Auschwitz surgit un nouvel horizon d'humanité pour les pays européens : un mouvement des cœurs qui contamine par l'amitié les autres jeunes, pour être meilleur et pour rendre les pays plus humains dans une Europe de paix.

 

Appel des Jeunes pour la Paix

FRANÇAIS

 

CZ   -   DE   -   EN   -   ES   -   HU  -   IT  -   NL   -   PL   -   PT  -   RO  -   RU  -   SK

 


 



Plus jamais de guerre, de haine, de racisme. Depuis Auschwitz, l'appel des Jeunes pour la paix à l'Europe
Plus jamais de guerre, de haine, de racisme. Depuis Auschwitz, l'appel des Jeunes pour la paix à l'Europe
Plus jamais de guerre, de haine, de racisme. Depuis Auschwitz, l'appel des Jeunes pour la paix à l'Europe
Plus jamais de guerre, de haine, de racisme. Depuis Auschwitz, l'appel des Jeunes pour la paix à l'Europe
Plus jamais de guerre, de haine, de racisme. Depuis Auschwitz, l'appel des Jeunes pour la paix à l'Europe
Plus jamais de guerre, de haine, de racisme. Depuis Auschwitz, l'appel des Jeunes pour la paix à l'Europe