news

L'espérance retrouvée: les réfugiés de Lesbos accueillis en Italie grâce à un couloir humanitaire commun à l'Aumônerie apostolique et à Sant'Egidio

4 Décembre 2019 - ROME, ITALIE

Lesbos - SamosCouloirs humanitaires

Partager Sur

Retrouver l'espérance. Après l'avoir tenue tout près de soi dans les difficultés des périlleux voyages accomplis par les migrants, elle peut être perdue derrière les grilles d'un camp de réfugiés, comme celui de Moria à Lesbos.

L'arrivée, à 10h environ, à l'aéroport de Fiumicino de 33 demandeurs d'asile - parmi lesquels des jeunes et des familles avec mineurs et des personnes âgées de l'Afghanistan, des femmes du Cameroun et du Togo, qui ont vécu pendant des mois dans le camp de Moria - sont un signal pour l'Europe. "Les couloirs humanitaires sont le début d'un processus que nous voulons européen et large, partagé par tous les pays européens. Je remercie les gouvernements italien et grec qui ont initié en ce sens un changement profond en réalisant le premier couloir depuis l'île de Lesbos et qui donne une impulsion décisive à un tel processus, compliqué" a dit Andrea Riccardi, fondateur de la Communauté de Sant'Egidio, qui s'était rendu à Lesbos avant Pâques, trouvant une situation d'extrême difficulté, d'une humanité blessée. "Vous serez les hôtes de l'Aumônerie du Pape et de Sant'Egidio. Sentez-vous comme à la maison, comme en famille, pour commencer une vie nouvelle. Nous serons proches de vous" a-t-il poursuivi, rappelant la collaboration avec le cardinal Konrad Krajewski, pour faire en sorte que naisse un signe d'espérance à partir du voyage du Pape à Lesbos en 2016, qui ne fut pas pas une visite isolée mais le début d'un processus.

"Ouvrons, en commençant par moi, les presbytères, les couvents, les monastères pour accueillir chacun au moins une famille des camps de réfugiés de Lesbos, pour pouvoir tous les vider", a dit l'Aumônier apostolique Krajewski, rappelant l'appel du Pape François, et ayant accompagné les nouveaux arrivés lors de leur voyage après avoir visité les réfugiés campant en dehors du hotspot de Moria, dans des conditions toujours plus difficiles, au seul de l'hiver. Pour les nouveaux arrivés, ainsi que les 10 autres qui arriveront dans les prochains jours, commence une nouvelle vie, un parcours d'intégration et de solidarité qui prolonge les initiatives organisées cet été par Sant'Egidio sur les îles de Lesbos et Samos. A l'aéroport de Fiumicino l'accueil a été festif et émouvant, avec les volontaires des initiatives estivales, et avec quelques-uns de ces mêmes réfugiés qui en juin 2016 arrivèrent depuis Lesbos à bord du vol retour avec le Pape François.


 



L'espérance retrouvée: les réfugiés de Lesbos accueillis en Italie grâce à un couloir humanitaire commun à l'Aumônerie apostolique et à Sant'Egidio
L'espérance retrouvée: les réfugiés de Lesbos accueillis en Italie grâce à un couloir humanitaire commun à l'Aumônerie apostolique et à Sant'Egidio
L'espérance retrouvée: les réfugiés de Lesbos accueillis en Italie grâce à un couloir humanitaire commun à l'Aumônerie apostolique et à Sant'Egidio
L'espérance retrouvée: les réfugiés de Lesbos accueillis en Italie grâce à un couloir humanitaire commun à l'Aumônerie apostolique et à Sant'Egidio
L'espérance retrouvée: les réfugiés de Lesbos accueillis en Italie grâce à un couloir humanitaire commun à l'Aumônerie apostolique et à Sant'Egidio
L'espérance retrouvée: les réfugiés de Lesbos accueillis en Italie grâce à un couloir humanitaire commun à l'Aumônerie apostolique et à Sant'Egidio