news

Le "noble travail de Sant'Egidio" en faveur de l'Afrique et de la paix au centre de l'entretien avec le Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, venu rendre visite à la Communauté

1 Octobre 2020 - ROME, ITALIE

Paix
Sant'EgidioEtats-Unis

Partager Sur

"Le travail de Sant'Egidio est noble car il arrive là où la politique ne peut arriver, et réalise ce que la politique ne réussit pas à réaliser", a affirmé le Secrétaire d'Etat des Etats-Unis Mike Pompeo au terme de sa visite au siège de la Communauté dans le Transtevere, où il a rencontré, avec Andrea Riccardi et Marco Impagliazzo, les responsables des divers services de Sant'Egidio dans le monde.

"C'est un honneur pour moi d'être dans cette maison de paix, où vous faites un travail extraordinaire pour les plus nécessiteux partout dans le monde", a-t-il dit dans sa salutation initiale, dans le jardin  de Sant'Egidio, répondant aux paroles de bienvenue du président Impagliazzo.

Ensuite, au cours d'un entretien bilatéral avec plusieurs responsables de la Communauté, ont été abordés différents sujets, notamment, comme l'a illustré Marco Impagliazzo au terme de la visite, "la défense de la liberté religieuse, celle des minorités chrétiennes en Syrie et dans d'autres pays, comme celle des Rohingyas musulmans ayant dû fuir de la Birmanie vers le Bangladesh". Un sujet étroitement lié à l'engagement  de Sant'Egidio en faveur du dialogue interreligieux.

Le second sujet le plus important de la rencontre - a poursuivi le président de la Communauté - regarde l'Afrique et notamment certaines actions de paix dans lesquelles Sant'Egidio est engagée, à commencer par le Soudan du Sud - où a été signé ici à Sant'Egidio un cessez-le-feu entre les différentes parties, engagement qui reprendera la semaine prochaine avec toutes les délégations. Le Soudan ensuite, pour lequel on espère la fin des sanctions, et enfin bien sûr la très grave situation au nord du Mozambique, où des forces djihadistes réalisent des destructions, tuant de nombreuses personnes - également des membres de la Communauté de Sant'Egidio - et provoquant environ 300 000 réfugiés. Nous avons donc demandé aux Etats-Unis de s'engager politiquement et de soutenir les activités de stabilisation dans la région que Sant'Egidio mène à travers deux programmes: DREAM pour le soin des malades du SIDA et BRAVO! pour l'enregistrement des enfants à l'état civil".

En outre, Sant'Egidio a défendu la cause de 4 citoyens américains condamnés à mort (un blanc, deux afro-américains et un hispanique), demandant au Secrétaire d'Etat d'intervenir auprès du président Trump afin qu'il fasse usage de la grâce présidentielle. Une demande qui s'inscrit dans l'engagement global pour l'abolition de la peine de mort que la Communauté conduit depuis de nombreuses années.

Déclaration de Marco Impagliazzo au terme de l'entretien - VIDEO (en italien)