news

Ouverture à Turin de la première « maison de Modesta », pour ceux qui n’ont pas de maison

12 Mars 2021 - TURIN, ITALIE

Sans domicile fixe

Partager Sur

Il y a quelques semaines la Communauté de Sant'Egidio de Turin a ouvert la première « maison de Modesta ». C’est un appartement mis à la disposition par la commune de Turin, où sont hébergées deux personnes qui vivaient dans la rue.

Un espace de jour et un espace de nuit aménagée de manière belle et fonctionnelle, où l’on peut dormir au chaud, prendre un petit déjeuner dans le calme et ranger ses affaires personnelles. Les volontaires de Sant'Egidio sont présents à différents moments de la journée pour leur apporter tout le soutien et l’amitié sincère dont ils ont besoin.

Leur plus grand désir est de pouvoir vivre à nouveau comme tout le monde. Il y a tant de blessures à soigner : quand on a vécu beaucoup de temps dans la rue, on reste un peu incrédule, on ne sait plus comment gérer une maison. C’est donc aux volontaires de leur réapprendre à le faire, avec patience et douceur. De cette manière, la « maison de Modesta » ne représente pas seulement un lieu d’atterrissage mais devient le point de départ d’un parcours d’accompagnement vers une nouvelle vie, avec un travail et une maison comme lieu où l’on peut enfin vivre.

Le projet ne porte pas le nom de Modesta par hasard : Modesta, la femme sans abri qui mourut sans secours et qui pour Sant'Egidio est un peu le symbole de tous ceux qui vivent dans ces conditions de vie dramatiques. En effet elle s’ajoute aux nombreux lieux d’accueil que, dans cette période, la Communauté a ouvert dans plusieurs villes italiennes pour répondre aux besoins de ceux qui n’ont pas de maison.

Le rêve est d’avoir dix, cent, mille maisons de Modesta à Turin et dans toute l’Italie. Parce qu’ensemble, on peut se relever de la rue.