news

Malgré des milliers d'appels à la clémence, le Texas a été exécuté la condamnation à mort de John Hummel

1 Juillet 2021 - ÉTATS UNIS

Peine de mort
Etats-Unis

Partager Sur

John Hummel, âgé de 45 ans, a été tué le mercredi 30 juin par injection létale dans le pénitencier de Huntsville au Texas. Une mobilisation internationale, notamment à travers la campagne "Non à la peine de mort" lancée par la Communauté de Sant'Egidio, avait appelé à des mesures alternatives à la peine capitale.

"Je regrette vraiment d'avoir tué", a déclaré J. Hummel sur son lit d'exécution, dans ses dernières paroles. "Je suis reconnaissant pour toutes les pensées et les prières pour ma famille reçues ces derniers jours. Je vous aime tous et chacun d'entre vous." Lire son histoire

Des milliers de personnes ont signé l'appel sur le site nodeathpenalty.santegidio.org soutenant les raisons de la clémence, et dans leur proximité avec la douleur des victimes, affirmant qu'il n'y a pas de justice sans vie.

Malgré cette extraordinaire mobilisation internationale, la sentence de mort a été exécutée. Son exécution avait été programmée au 17 mars 2020, mais une cour d'appel l'a reportée en raison de la crise sanitaire : il a été souligné qu'elle aurait nécessité un énorme déploiement de personnes, notamment des gardiens de prison, des avocats, des témoins... dont la promiscuité aurait favorisé les contaminations du Covid-19.

Il s'agit de la deuxième exécution réalisée aux États-Unis en 2021 - toutes deux au Texas ; elle s'ajoute aux trois exécutions fédérales qui ont eu lieu sous l'administration précédente.