news

D'Afrique, la bonne nouvelle d'un progrès des droits humains: la République centrafricaine abolit la peine de mort!

29 Mai 2022

Peine de mort
L'Afrique

Partager Sur

La Communauté de Sant'Egidio exprime sa grande satisfaction pour le vote - en accord avec le gouvernement - de l'Assemblée nationale de la République centrafricaine abolissant la peine de mort, un pas décisif qui n'attend plus que la promulgation par le chef de l'Etat.

Sant'Egidio rappelle qu'à l'occasion de la Rencontre internationale de Prière pour la paix, qui s'est tenue à Madrid en septembre 2019, le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, a parlé du processus abolitionniste comme d'un " signe de pacification " et, en même temps, comme du " signe d'un pays qui entre dans une nouvelle phase historique ". Les ministres et les autorités gouvernementales centrafricaines ont toujours participé aux congrès internationaux des ministres de la justice organisés périodiquement par la Communauté afin de parvenir progressivement à l'abolition de la peine capitale dans les pays qui sont encore rétentionnistes. Sant'Egidio est présent en République centrafricaine depuis plusieurs années avec des interventions dans le domaine de la santé (comme le programme DREAM pour le traitement et la prévention du SIDA et la campagne de vaccination anti-Covid 19) et participe activement à la promotion du processus de paix et de réconciliation dans le pays.

La Communauté félicite la Centrafrique pour le vote de son Assemblée nationale, car il s'agit d'une nouvelle avancée dans la prise de conscience du droit et espère que l'ensemble de l'Afrique pourra devenir le deuxième continent, après l'Europe, exempt de la peine de mort.

Faustin-Archange Touadéra, président de la République centrafricaine, lors de la réunion Paz sin Fronteras (Madrid 2019)..