news

Visite d'une délégation de la "Confratenidad Judeo-Musulmana" à la Communauté de Sant'Egidio

10 Septembre 2022

Dialogue interreligieux
Argentine

Partager Sur

Le 6 septembre, la Communauté a reçu la visite d'une délégation argentine, avec le rabbin Shaul Bonino (coordinateur de l'aumônerie israélite argentine 'Pidion Shivuim' - Redención de los Cautivos) et l'imam Marwam Gill, un Argentin d'origine pakistanaise. Tous deux appartiennent à la Confrérie judéo-musulmane, qui promeut le dialogue interreligieux et la culture de la rencontre. Ils étaient accompagnés de l'imam Ataul wasih Tariq, responsable de l'association Ahmadiyya Muslim Jama'at en Italie.

En effet, l'Argentine est le pays d'Amérique latine où, plus que tout autre, toutes les dénominations et religions chrétiennes sont présentes. Depuis l'Antiquité et surtout au cours du XXe siècle, elle a été un carrefour de rencontres et un lieu de refuge pour les minorités persécutées, créant de grandes communautés de différentes confessions, qui coexistent dans la mégapole de Buenos Aires.

Au cours de leur visite à Sant'Egidio, les membres de la délégation se sont notamment arrêtés dans la salle de la paix et devant certains des symboles qui unissent juifs et chrétiens dans l'église de Sant'Egidio, tels que le candélabre à sept branches et l'autel du Verbe de Dieu. Le rabbin Shaul a fait don d'un psautier en hébreu et en castillan, qui s'est ajouté aux nombreuses bibles dans toutes les langues qui témoignent de la nécessité pour la Parole de Dieu d'atteindre toutes les cultures.

Ensuite, il y a eu une réunion avec quelques représentants du mouvement Genti di Pace, impliqués dans l'école de langue et de culture italienne. "En tant que musulmane, dans la Communauté de Sant'Egidio, j'ai appris à servir les autres, car j'ai découvert des gens qui étaient plus pauvres que moi", a déclaré Azza, l'une des étudiantes.

"Je vois en vous la réalisation de l'encyclique Frères Tous", a commenté l'Imam, lors de la rencontre avec quelques familles des couloirs humanitaires hébergés dans les locaux du Palazzo Leopardi. En quittant l'école, le rabbin Shaul a conclu sa visite en déclarant : "Je pensais que je venais visiter une institution, des gens qui travaillent "sur le papier", et au lieu de cela, j'ai rencontré une famille, je me suis senti chez moi".



Visite d'une délégation de la
Visite d'une délégation de la
Visite d'une délégation de la