Semaine de Prière pour l'Unité des Chrétiens

Unité des Chrétiens
Prière

Partager Sur

Du 18 au 25 janvier 2022, l'Église célèbre la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, en union avec les chrétiens de toutes les confessions.

Au cours de cette semaine, la Communauté de Sant'Egidio, partout dans le monde, consacre des soirées de prière à l'invocation pour l'unité, et organise des prières et des rencontres à caractère œcuménique.

La prière dans la Basilique de Santa Maria in Trastevere à Rome peut également être suivie en streaming en direct à 20h00 du lundi au vendredi, ainsi que la liturgie du samedi. Pour plus d'informations sur les diffusions, visitez la page Prière en streaming.

Dans la section La Parole de Dieu chaque jour, vous trouverez l’indication des Églises chrétiennes à la mémoire desquelles un jour de la semaine est consacré.

 

Méditation pour la semaine de prière pour l'unité des chrétiens

Un jour, l'esprit de division est entré. Et les divisions sont toujours parmi nous. Jésus a également prié pour nous. Car les divisions sont dans nos cœurs. Pas seulement les théologies, mais les attitudes des uns envers les autres.

Nous aussi, nous sommes souvent acteurs de la division, de l'insensibilité, de l'incompréhension ! Nous sommes appelés à répondre à la prière de Jésus parce que nous sommes un : nous sommes appelés à répondre dans nos vies, chaque jour. Mais comment ?

Renonçons à la dictature écrasante de notre ego, au calcul, à l'insensibilité... Renonçons à l'ignorance de l'autre : vivre sans amour. Nous devons tous nous convertir à l'amour, en nous dépouillant de ce monde ancien et consolidé en nous, de cette armure qui aliène et blesse. Nous devons tous nous convertir avec une forte prière à Jésus, notre Seigneur, qui nous a aimés et qui nous ouvre la voie de l'amour. Nous lisons dans la première lettre de Jean : "Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui". (1 Jn 4, 15-16)

Nous sommes tous appelés à guérir les grandes fractures du monde, de la vie quotidienne, de nos environnements : celles qui divisent les sympathiques et les antipathiques, les riches et les pauvres, les gens instruits et les ignorants, les hommes et les femmes, les ethnies entre elles, les groupes entre eux, ce qui est à moi et ce qui est à eux, mes proches et leurs proches, les chrétiens entre eux, les chrétiens et les juifs, les chrétiens et les musulmans... Le chemin sur lequel nous marchons est plein de ces fractures. Notre maison présente ces fractures. Notre lieu de travail présente ces fractures. Nous sommes appelés à les guérir avec amour. Ne faisons la guerre à personne avec nos armes, en cette période de guerre pour le monde.

Dans ce monde difficile, vainquons le mal par le bien : par le bien de l'amour, par le bien de la prière, par le bien de l'espérance, cette espérance dans le Seigneur Jésus qui nous écoute toujours, qui viendra bientôt et qui nous donnera la paix.

Nous sommes un dans l'amour : faisons un pacte d'amour les uns pour les autres. Différents par nos histoires, nos langues, nos spiritualités, nos coutumes, nos apparences. Nous sommes unis par l'amour entre croyants. Nous sommes unis en tant que chrétiens, et la haine et la guerre seront vaincues par l'amour.

De cet amour jaillira une force d'unité ! Dans la liturgie byzantine, avant d'introduire le symbole de foi, le Credo, le diacre dit : "Aimons-nous les uns les autres, afin que dans un même esprit nous confessions notre foi".

Oui, en cette Semaine de l'unité, commençons vraiment à nous aimer les uns les autres, afin de pouvoir professer la même foi dans l'unité de l'esprit.