news

Dans la région de Cabo Delgado, dans le nord du Mozambique, l'enregistrement des réfugiés à l'état civil est un élément essentiel de l'aide humanitaire

27 Juin 2022 - MOZAMBIQUE

Le MozambiqueUrgences humanitaires

le déploiement du programme Bravo!

Partager Sur

La crise de Cabo Delgado, au Mozambique, est une crise humanitaire qui dure depuis 2017 et qui concerne, comme toujours, principalement des femmes et des enfants. Une crise oubliée, loin de l'Europe, mais qui a jusqu'à présent fait des milliers de victimes et environ 800.000 personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays, des personnes qui ont dû quitter leur foyer pour échapper aux attaques terroristes djihadistes qui ensanglantent le nord du pays.

Au cours des dernières semaines, des terroristes ont réussi à attaquer le district d'Ancuabe, dans la province de Cabo Delgado, et une partie de la province de Nampula. Des zones qui étaient considérées comme hors de leur territoire. Il y a des confirmations de personnes tuées et le nombre de personnes déplacées augmente de jour en jour.
 
Sant'Egidio, malgré les difficultés du pays, continue de soutenir la population avec de la nourriture et une aide de base, mais pas seulement : les Communautés sont également engagées dans l'enregistrement à l'état civil, par le biais du programme BRAVO!, de toutes les personnes qui ont perdu leurs pièces d'identité en raison d'attaques terroristes. Un service fondamental, comme l'explique Nelson Moda, car sans pièces d'identité, les gens perdent tous leurs droits, y compris celui à l'aide humanitaire.


Dans la région de Cabo Delgado, dans le nord du Mozambique, l'enregistrement des réfugiés à l'état civil est un élément essentiel de l'aide humanitaire
Dans la région de Cabo Delgado, dans le nord du Mozambique, l'enregistrement des réfugiés à l'état civil est un élément essentiel de l'aide humanitaire
Dans la région de Cabo Delgado, dans le nord du Mozambique, l'enregistrement des réfugiés à l'état civil est un élément essentiel de l'aide humanitaire