JEUNES POUR LA PAIX

Partager Sur

Les “Jeunes pour la Paix” est un mouvement de jeunes et adolescents liés à la Communauté de Sant’Egidio.
Dans de nombreuses villes italiennes et dans le monde, il aide de manière concrète les pauvres et met en œuvre une culture de l’amitié et de la solidarité.

Des jeunes engagés contre l’exclusion des enfants, des personnes âgées et des sans domicile
Les Jeunes pour la Paix refusent toute forme d’exclusion sociale : ils rêvent une ville dans laquelle personne ne serait oublié ou laissé seul.
Ils font l’Ecole de la Paix, un soutien scolaire gratuit à travers lequel ils aident les enfants à étudier et jouer ensemble.
Ils deviennent amis des personnes âgées dans les maisons de retraite pour combattre la solitude en partageant un peu de leur temps, à travers une fête ou une visite. C’est une alliance entre jeunes et aînés, qui peut commencer dès les années collège.
Ils rencontrent les personnes qui vivent dans la rue, en leur portant des biens de première nécessité et en les protégeant : quelqu’un qui se souvient de leur nom, comme un ami, et qui écoute, peut sauver la vie de ceux qui sont sans abri.

La culture de la paix : le concours musical et le blog
Les Jeunes pour la Paix mettent en œuvre une culture qui passe du “ça ne m’intéresse pas” à “ça me regarde”. Ce sont des jeunes collégiens, lycéens et universitaires qui ne se considèrent pas trop petits et insignifiants pour changer le monde. Ils se retrouvent ensemble dans le langage de la musique, avec le concours Play Music Stop Violence. Ils s’informent sur le monde, réfléchissent et se confrontent, également sur Internet. Le blog des Jeunes pour la Paix est devenu l’espace où affronter de nombreux sujets, plus ou moins débattus, mais tous décisifs pour notre avenir : la pauvreté, les guerres, l’extraordinaire possibilité que chacun a d’aider les autres.

La proposition pour les établissements scolaires
Les Jeunes pour la paix impliquent des établissements scolaires de tout type et de tout niveau dans cette proposition de solidarité active. Dans différents lycées sont également actifs des parcours d’alternance école-travail. Les volontaires se mettent à disposition pour raconter leurs propres expériences, inviter à y participer et traiter différents thèmes, avec le support de témoignages et de livres. Ils organisent des rencontres dans les établissements sur différents sujets, parmi lesquels : la proposition de volontariat avec les enfants, les personnes âgées et les sans abri ; l’abolition de la peine de mort ; les programmes de nutrition et de soin du SIDA en Afrique ; la paix au Mozambique ; la mémoire de l’extermination ; l’accueil des réfugiés à travers les couloirs humanitaires.

Au fil des années, ces rencontres ont été également accueillies dans des bibliothèques, des lieux de convivialité et des espaces publics.
Ces rencontres sont souvent suivies d’initiatives où les élèves sont impliqués comme protagonistes d’un message inclusif. Ils organisent des collectes de biens de première nécessité pour les pauvres, des collectes de jeux, des fêtes dans les périphéries, des rencontres, concerts et expositions.