news

De la guerre en Syrie à une nouvelle vie avec les enfants de l’école de la paix : le premier été italien d’Aboudi

11 Juillet 2016 - GÊNES, ITALIE

étéréfugiésréfugiésCouloirs humanitaires

Partager Sur

Aboudi a 10 ans. Avec sa famille, il a fui Homs, dévastée par la guerre, pour rejoindre un camp de réfugiés au Liban. Sa situation était dramatique, jusqu'au jour où, le 16 juin, il a gagné l'Italie grâce aux couloirs humanitaires : aujourd'hui, Aboudi et ses parents vivent dans une maison au centre de Gênes, accueillis par la Communauté de Sant'Egidio.

Le premier été italien d'Aboudi scelle le début de l'amitié avec les enfants des écoles de la paix de Gênes, Pavie et Cuneo, avec qui il a passé son premier séjour estival. L'accueil festif qui lui ont réservé les enfants a dépassé la barrière de la langue : les enfants marocains et tunisiens de l'école de la paix ont rivalisé d'entrain pour tout lui traduire et jouer avec lui : "Quel est ton jeu préféré ?" "Le détective, je voudrais faire le détective !".

A Gênes, une nouvelle vie a commencé, mais toujours avec la Syrie dans le cœur. Un après-midi, quand les enfants se sont unis dans une prière pour la Syrie, Aboudi et ses parents ont eux aussi voulu participer : une invocation pour que la paix revienne bientôt en Syrie et dans leur ville de Homs.