news

À Rome, une nouvelle "maison de l’amitié" pour les personnes handicapées offre un modèle duplicable, une alternative au placement des plus vulnérables

10 Mai 2021

Personnes handicapéesHabitats partagés

Partager Sur

Une nouvelle " maison de l’amitié " a été ouverte à Rome, fruit de l'engagement de la Communauté de Sant'Egidio à lutter contre le placement en établissement des personnes handicapées.

Situé dans le IIe arrondissement, zone Tiburtino- Piazza Bologna, il a été réalisé en collaboration avec les services territoriaux de la zone, dans l'esprit de la loi 112/2016 intitulée " Après nous " et représente un exemple heureux de collaboration entre différents acteurs : ASL, IIe Arrondissement, Sant'Egidio.

Le projet, soutenu par des fonds publics et des subventions déjà alloués aux prestations sociales et sanitaires des personnes handicapées, est basé sur l'intégration des services et n'entraîne donc aucun coût supplémentaire.

La maison, qui abrite trois personnes avec un auxiliaire de vie, est gérée et coordonnée par la Communauté de Sant'Egidio avec l'aide d'un vaste réseau de volontaires, d'amis et de collaborateurs. En effet, après avoir identifié un appartement convenable, la collaboration de nombreuses personnes a permis de trouver rapidement des meubles et de la vaisselle. Des amis, des bénévoles et des personnes du quartier se sont réunis pour construire une alternative concrète au placement en établissement.

Après la phase préparatoire, des week-ends ont été organisés au cours desquels les personnes handicapées qui étaient appelées à vivre ensemble dans la maison ont pu se familiariser progressivement avec leur nouvel environnement et les nouveaux amis.

Maintenant, la nouvelle vie a enfin commencé. Vivre chez soi, même avec un handicap, c'est possible !

À ce jour, Sant'Egidio a créé 35 nouvelles solutions de logement en Italie, basées sur une synergie de ressources impliquant des personnes handicapées, des services sanitaires et sociaux locaux et des réseaux sociaux informels tels que des voisins, des quartiers et des bénévoles.

Ces solutions sont plus que jamais nécessaires en cette période difficile de pandémie où l'hospitalisation des personnes handicapées et de toutes les personnes fragiles dans de grandes structures demeure la perspective d'avenir la plus répandue, mais certainement pas la plus "heureuse". Au contraire, l'expérience de cohabitation "protégée" conduite par Sant'Egidio est un exemple duplicable pour que le logement soit de plus en plus la réponse aux difficultés de la vie des personnes vulnérables.

 


À Rome, une nouvelle
À Rome, une nouvelle
À Rome, une nouvelle
À Rome, une nouvelle