LES ECOLES DE LA PAIX EN AFRIQUE

École de la PaixL'Afrique

Partager Sur

"Nous souffrons énormément en Afrique. Nous avons des problèmes et nous avons des manques au niveau des droits des enfants, nous avons la guerre, la maladie, le manque de nourriture … "
Voilà ce qu’écrivaient, en août 1999, Yaguine et Fodé, les deux jeunes Guinéens morts dans la soute d’un avion de ligne en vol vers Bruxelles, dans la vaine tentative de remettre cette lettre de leurs propres mains "aux messieurs responsables de l’Europe". Un appel à l’aide qui symbolise la condition des enfants et des adolescents du continent statistiquement le plus jeune, mais aussi celui où la malnutrition, l’analphabétisme et la mortalité infantile atteignent des chiffres inquiétants.
L’effort de la Communauté de Sant’Egidio, en Afrique, est de promouvoir un dense réseau d’écoles de la paix (les "escolas da paz" au Mozambique, les "écoles de la paix" en Afrique francophone) qui touche à ce jour plus de 4000 enfants et adolescents.
Il s’agit d’enfants et de jeunes contraints de grandir en hâte, de travailler pour aider leur famille, aux prises avec une école qui ne leur garantit pas l’instruction, entre des classes bondées et des livres trop chers. Ce sont des enfants et des adolescents peu nourris et peu vêtus, dont la santé est mise à rude épreuve par les conditions de vie et par les maladies. Parmi eux, beaucoup d’enfants vivent dans la rue, sans liens familiaux ; pour eux, l’école de la paix représente une véritable famille qui prend soin d’eux.

A tous, les écoles de la paix offrent un complément d’alimentation, une aide à l’insertion scolaire, un appui scolaire, une attention particulière à la santé de l’enfant, un soutien à toute la famille.
Les premiers centres ont été réalisés au Mozambique, pays dans lequel aujourd’hui encore le réseau d’écoles de la paix est le plus étendu. A partir du Mozambique, les écoles de la paix ont rayonné dans toute l’Afrique, embrassant des pays de langue anglaise, française et portugaise.
Aujourd’hui, en Afrique, les personnes de la Communauté de Sant’Egidio gèrent 61 centres dans 19 pays pour plus de 4000 enfants et adolescents.