LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION

PERSONNES ÂGÉES

Partager Sur

La Communauté de Sant'Egidio a mûri au fil des ans la conviction que les personnes âgées peuvent être à l’origine d’un important mouvement d’opinion et de mobilisation en faveur de la défense de la vie et des droits fondamentaux de la personne. Dans les années 1990, deux grandes campagnes de communication ont été lancées, la "Lettre de Maria" et la "Lettre d'Anna", deux personnes âgées qui demandent publiquement, à travers une lettre-appel signée par près d'un million de personnes, respectivement de ne pas aller en institut et de recevoir la visite de quelqu'un, une heure de temps et de compagnie pour retrouver une place dans la société.

La "Lettre de Maria", par exemple, a eu le mérite de soulever un problème commun à des milliers de personnes âgées, de formuler une proposition de solution, mais surtout d’impulser un mouvement d'opinion favorable au développement des services à domicile comme alternative à l'institutionnalisation.

La "Lettre d'Anna", écrite par une femme âgée, Anna, admise dans un institut pour personnes âgées, touche par son style simple et direct. Cette lettre n'est pas une dénonciation. Anna ne décrit pas en profondeur ni ne critique les conditions des personnes âgées institutionnalisées. Anna demande amitié et engagement pour soulager la solitude des personnes placées en institut. C'est une demande de compagnie mais aussi une offre d'amitié qui souligne la profonde dignité de la personne âgée en institut. La proposition de la lettre n’est pas seulement de faire quelque chose, même si cela est important, mais manifeste avant tout la volonté de briser la solitude de ceux qui sont à l’intérieur de l’institut, et souvent aussi de ceux qui sont à l’extérieur!

La lettre est une proposition d'amitié destinée à tous. Elle naît de la conviction que les personnes âgées, même en institut, constituent une grande ressource éthique, humaine, civile, solidaire et peuvent être ainsi d’une grande utilité.

La proposition d'Anna a été entendue par les Jeunes pour la Paix de la Communauté de Sant'Egidio. Les jeunes générations perdent souvent le sens de l’histoire et ainsi une part importante de leur identité. Cela est notamment dû au mode de vie actuel qui éloigne de plus en plus les jeunes des personnes âgées, entravant le dialogue entre les générations. Les personnes âgées peuvent transmettre aux jeunes leur histoire, communiquer l'horreur de la guerre et l’importance de défendre et aimer la paix. De belles amitiés sont nées de ces rencontres, riches notamment de contenus éducatifs. Si les personnes âgées reçoivent la joie et l’affection des jeunes, il est également vrai que pour ces derniers trouver un ami âgé est souvent une expérience qui les aide à grandir, mûrir et comprendre la valeur de la vie.