DIALOGUE INTERRELIGIEUX/ŒCUMÉNISME

?cuménisme

Partager Sur

La Communauté de Sant’Egidio vit l’engagement œcuménique dans l’amitié, la prière et la recherche de l’unité entre les chrétiens dans le monde entier.

Depuis la Journée mondiale de prière pour la paix à Assise, convoquée par S.S. Jean-Paul II en 1986, la Communauté a recueilli l’invitation finale du pape lors de cette rencontre historique : « Continuons à diffuser le message de paix et à vivre l’esprit d’Assise ».

Depuis lors, à travers un réseau d’amitié entre les représentants des différentes religions et cultures dans plus de 60 pays, la Communauté a mis en mouvement un pèlerinage de paix, qui a fait halte, d’année en année, dans différentes villes européennes et méditerranéennes.

Aux deux rencontres de Rome (1987 et 1988) ont suivi celle de Varsovie, intitulée « War never again », en septembre 1989, à l’occasion des cinquante ans du début de la seconde guerre mondiale, puis celles de Bari, Malte et Bruxelles en 1992, « Europe, religions, paix », sur le thème de l’unité européenne et de son rapport au sud du monde.

En 1993, le pèlerinage a fait halte à Milan et, les années suivantes, à Assise puis Florence. Une réunion particulière s’est tenue en 1995 à Jérusalem, au cœur de la Ville Sainte, sur le thème « ensemble à Jérusalem : juifs, chrétiens et musulmans ».

Après le congrès de Rome et de Padoue-Venise s’est tenue l’exceptionnelle rencontre de Bucarest, « la paix est le nom de Dieu : Dieu, l’homme, les peuples », pour la première fois organisée par la Communauté avec l’Eglise orthodoxe de Roumanie.
Jean-Paul II écrivait dans la Novo Millennio Ineunte : « se pose aussi le grand défi du dialogue interreligieux, que nous devrons encore affronter au cours du nouveau siècle (…). Ce dialogue doit se poursuivre ».

A Naples, en 2007, le pape Benoit XVI a rappelé : « Dans le respect des différences des diverses religions, nous sommes tous appelés à travailler pour la paix en nous engageant concrètement pour la réconciliation entre les peuples. Tel est l’authentique « esprit d’Assise », qui s’oppose à toute forme de violence et d’abus de la religion comme prétexte pour embrasser la violence (…). L’Eglise catholique entend continuer à parcourir le chemin du dialogue pour favoriser l’entente entre les différentes cultures, traditions et sagesses religieuses ».

En 2008, la rencontre « La civilisation de la paix » s’est déroulée sur l’île de Chypre.

En 2009, à soixante-dix ans du début de la seconde guerre mondiale, le pèlerinage de paix passe par Cracovie, la ville de Jean-Paul II, en Pologne. La rencontre, intitulée « l’esprit d’Assise à Cracovie », se tient du 6 au 8 septembre 2009.

En 2010, « l’esprit d’Assise » retourne en Espagne, à Barcelone. A une époque difficile, de crises économiques et de conflits régionaux rendant incertains, apeurés et dépaysés, les religions se demandent comment retrouver dans le dialogue les énergies spirituelles à offrir à un monde dépourvu de visions et donc d’avenir. De nombreux cardinaux et des personnalités œcuméniques significatives étaient présents, du Patriarche de Moscou au Conseil Œcuménique des Eglises, avec la présence au plus haut niveau de la Fédération Luthérienne Mondiale, ainsi que d’importants représentants des mondes juif et musulman (en provenance de 16 pays) et des grandes religions d’Asie. L’esprit d’Assise a ensuite soufflé sur Münich, en Bavière (Allemagne), en 2011 – le titre de la rencontre, « Vivre ensemble : notre destin », nous a rappelé le lien entre les religions et les peuples face aux défis de la paix et du vivre ensemble –, puis à Sarajevo en 2012, de nouveau à Rome (2013), puis à Anvers (2014), Tirana en Albanie (2015), Assise (2016) et l’année dernière à Münster-Osnabrück (2017).

NEWS #


de 1 à 10 de 22 news / événements (en 0,03 secondes) 

news

Sant’Egidio : ouvrir des « chemins de paix » dans un monde marqué par les conflits et le terrorisme ; présentation de la rencontre internationale

21 Juillet 2017 - ROME, ITALIE

PaixPrière pour la PaixMünster 2017#pathsofpeace

M. Impagliazzo : « Ce sera l’événement pour la paix le plus important de l’année. Nous lancerons un message fort contre les conflits, les divisions et les murs pour redonner une âme aux pays et aux continents en crise »

Lisez tout
sauter à la page

de 3 »