NON À LA PEINE DE MORT

Peine de mort

Partager Sur

A partir de la seconde moitié des année '90 les ténèbres des couloirs de la mort et la bataille contre la peine capitale sont devenues l'un des terrains d'action globale de la Communauté de Sant'Egidio. Extrême violation des droits humains, la peine de mort représente une forme de torture, contredit une vision réhabilitatrice de la justice, abaisse toute la société civile au niveau de celui qui tue, légitime la violence au plus haut niveau et, souvent, se transforme en instrument pour porter atteinte aux minorités politiques, ethniques ou religieuses.


En 2018, après des années de lutte civile et des efforts diplomatiques à différents niveaux, 140 pays étaient abolitionnistes de fait ou de droit (97 pour tous les crimes, 8 pour les crimes de droit commun et 35 abolitionnistes de fait), tandis que 58 pays maintenaient encore la peine capitale. Même si au cours des dernières années le nombre d'exécutions a lentement diminué, 20.000 personnes sont encore en attente d'exécution.

La Communauté de Sant'Egidio est entrée dans les bras de la mort à travers la correspondance épistolaire,  à partir de Dominique Green, un jeune afroaméricain détenu au Texas, pour rejoindre ensuite de nombreux amis, formant ainsi un véritable réseau, avec plus de 1800 condamnés à mort.

SI VOUS VOULEZ CORRESPONDRE AVEC UN CONDAMNE A MORT, CLIQUEZ ICI

Sant'Egidio s'est engagée sur plusieurs fronts pour le moratoire des exécutions capitales et pour l'abolition de la peine de mort. Pour soutenir cette campagne de la Communauté, signer les appels urgents contre les exécutions ou recevoir des informations sur les initiatives, congrès et manifestations:

ALLEZ SUR LE SITE NODEATHPENALTY.SANTEGIDIO.ORG