news

La mémoire de Lilja et des autres sans-abri morts dans les rues de Moscou

1 Mars 2021 - MOSCOU, RUSSIE

Sans domicile fixe
Modesta ValentiMoscou

Partager Sur

De nombreux sans-abri de Moscou ont participé, le dimanche 28 février à la paroisse orthodoxe des Saints Cosme et Damien, à une prière en mémoire de Lilja et des autres pauvres qui sont morts dans la rue. Cet événement, que les amis de Sant'Egidio organisent à Moscou depuis quinze ans, depuis la mort de Lilja Zueva, une femme de 44 ans sans domicile fixe, des suites d'une hypothermie dans le centre-ville, réunit chaque année, outre les pauvres et les amis de la Communauté, de nombreuses personnes sensibles et proches des problèmes de ceux qui vivent dans la rue. Étant donné l'impossibilité de partager un repas à la fin de la prière, en raison des mesures anti-pandémie, chaque pauvre a reçu un panier-repas à la sortie de l'église.

Bien que les services publics d'aide aux sans-abri aient augmenté ces dernières années, vivre dans les rues de Moscou est extrêmement difficile, surtout en hiver, lorsque les températures, comme cette année, ont atteint les moins trente degrés. En 2020, depuis les mois de confinement, la Communauté de Sant'Egidio à Moscou a doublé ses services aux sans-abri, en particulier les distributions dans la rue, qui sont devenues plus fréquentes et plus nombreuses. En outre, un deuxième centre d’accueil de jour pour les pauvres a été ouvert à l'automne, où les sans-abri peuvent recevoir des vêtements et des provisions.

 


La mémoire de Lilja et des autres sans-abri morts dans les rues de Moscou
La mémoire de Lilja et des autres sans-abri morts dans les rues de Moscou
La mémoire de Lilja et des autres sans-abri morts dans les rues de Moscou