news

Soins refusés au Liban par manque de traitements : Sant'Egidio distribue des médicaments

13 Mai 2021 - BEYROUTH, LIBAN

Liban
L'aide humanitaire

Partager Sur

La situation économique et sociale du Liban continue de se détériorer : la monnaie locale, la lire, a perdu environ 85% de sa valeur par rapport au dollar. La dépréciation croissante a entraîné une hausse des prix, notamment des produits de première nécessité, qui ont augmenté d'environ 144 %, ainsi que des médicaments et des matières premières. De nombreuses activités économiques ont été fermées et on assiste à une diminution croissante des salaires minimums.

La grave crise économique se reflète également dans le système de santé qui, hormis quelques établissements publics, est privé. Le gouvernement n'est pas en mesure de garantir les fournitures médicales et le paiement régulier des salaires des médecins et du personnel des quelques hôpitaux publics existants.

La pandémie de Covid - qui a un taux de diffusion élevé, certainement bien au-delà des données officielles - est affectée par cette situation : les prélèvements PCR sont payants et ne sont pas accessibles à la majorité de la population pauvre.

Lors des distributions de nourriture effectuées ces derniers mois, nous avons rencontré de nombreuses personnes âgées et familles qui nous ont fait part de la difficulté de trouver des médicaments. Le coût des médicaments, même ceux qui sont indispensables à la survie, a augmenté et certains - nécessaires au traitement du diabète, des maladies cardiaques et vasculaires - ont disparu du marché. Ceux qui ont des parents à l'étranger se font envoyer quelques boîtes de médicaments de l'extérieur.

Nous avons décidé d’expédier des médicaments qui sont utilisés quotidiennement en Europe, mais qui sont introuvables ici. 

La Communauté de Sant'Egidio en Allemagne, grâce à la contribution de certains donateurs, a offert environ 400 kg de médicaments génériques très utiles pour le traitement des maladies les plus répandues parmi la population : diabète, hypertension, maladies cardio-vasculaires, antibiotiques, médicaments pédiatriques. Du matériel anti-covid a également été distribué : 20 000 masques chirurgicaux et 400 kg de packs de gel désinfectant. 

Pour la distribution, les médicaments ont été confiés à 8 dispensaires gérés par des associations religieuses et locales à Beyrouth, dans les zones périphériques de Burj Hammoud, Qarantina, Carmen Zeitoun, Ain Romanhe et au Nord Liban à Tripoli, Qobayat, Bebnine pour la population libanaise et les personnes réfugiées dans le pays.



Soins refusés au Liban par manque de traitements : Sant'Egidio distribue des médicaments
Soins refusés au Liban par manque de traitements : Sant'Egidio distribue des médicaments
Soins refusés au Liban par manque de traitements : Sant'Egidio distribue des médicaments