Prière avec les Saints

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 9,1-6

Jésus rassembla les Douze ; il leur donna pouvoir et autorité sur tous les démons, et de même pour faire des guérisons ;
il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.
Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n'ayez pas chacun une tunique de rechange.
Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c'est de là que vous repartirez.
Et si les gens ne vous accueillent pas, sortez de la ville et secouez la poussière de vos pieds : ce sera un témoignage contre eux. »
Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le passage de l'Évangile rapporte l'envoi en mission des Douze. Jésus les envoie à présent accomplir la même mission que la sienne. Et il leur confère l'autorité et le pouvoir qui sont les siens : " il leur donna pouvoir et autorité sur tous les démons, et de même pour faire des guérisons ". Les Douze devaient accomplir la même mission que Jésus, autrement dit la prédication du Royaume, du monde nouveau que Dieu commençait de créer à travers l'œuvre de Jésus, et la guérison des malades comme signe qui en montrait la réalisation concrète. Cette mission exige des disciples de se dépouiller de leur propension à occuper le devant de la scène pour devenir en tout serviteurs de l'Évangile, faisant preuve de cette même sollicitude missionnaire qui conduisit ces Douze premiers à aller de maison en maison, de village en village, de ville en ville : nul ne devait rester privé de l'annonce évangélique. Leur unique richesse consistait - et elle doit continuer à l'être pour les disciples d'aujourd'hui - en l'Évangile qui doit être communiqué dans sa pureté, sans ajouts et sans commentaires particuliers. Les disciples de Jésus doivent être conscients que l'Évangile suffit : il est levain et lumière qui transforme. C'est pourquoi Jésus ordonne aux Douze : " Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n'ayez pas chacun une tunique de rechange ". Leur unique richesse et leur seule force, c'est l'Évangile. Certes, il peut arriver que l'Évangile ne soit pas accepté. La prédication ne doit pas s'arrêter pour autant mais être portée " de village en village " : l'Évangile est le don de Dieu à tous les peuples. Et les disciples en sont les témoins.