Parole de Dieu chaque jour

Prière avec les Apôtres
Parole de dieu chaque jour

Prière avec les Apôtres

Commémoration de la Chaire de Saint Pierre. Lire plus

Libretto DEL GIORNO
Prière avec les Apôtres
Jeudi 22 février

Commémoration de la Chaire de Saint Pierre.


Lecture de la Parole de Dieu

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Matthieu 16, 13-19

Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l'homme ? »
Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres encore, Jérémie ou l'un des prophètes. »
Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »
Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.
Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle.
Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

 

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

La liturgie nous invite à commémorer et à célébrer le ministère de Pierre. Elle souligne, d'une part, la fondation apostolique de l'Église de Rome et, d'autre part, le service de la présidence dans la charité, c'est-à-dire un charisme unique qui se perpétue dans les successeurs de Pierre. L'Évangile que nous avons lu, avec les trois symboles qu'il rappelle - le rocher, les clés et le pouvoir de lier et délier - montre que le charisme de Pierre est un ministère pour toute l'humanité. Nous savons bien combien ce ministère d'unité est salutaire pour l'Église que l'évêque de Rome est appelé à exercer. Il l'est encore plus aujourd'hui. Dans un monde globalisé, poussé à la division, le pape représente un trésor unique qu'il faut garder, protéger et mettre en valeur. Cette primauté ne naît pas de la chair et du sang; elle n'est pas une question de qualités personnelles et humaines. C'est un don de l'Esprit de Dieu à son Église. Le témoignage du pape François est particulièrement éloquent en ces temps de désorientation et d'incertitude. Le rocher a été mis en évidence par Jésus lui-même, lorsqu'il a réuni les disciples dans un endroit isolé. Il leur a demandé ce que les gens pensaient de lui, mais pas tellement par curiosité. Jésus a besoin que les disciples soient en phase avec lui, qu'ils aient un sentiment commun avec lui. Pierre prend la parole au nom de tous et répond en confessant la foi en Jésus au nom des Douze et il reçoit la bénédiction. Cette maison résistera à la " puissance de la Mort ", ce qui, en langue sémitique, signifie les forces du mal qui essaieront de l'abattre. Pierre a les clés de cet édifice. La maison de Dieu n'est pas fermée, elle a des portes et Pierre en a les clés. L'Évangile parle de la maison qui commence déjà maintenant sur la terre, et Pierre en reçoit déjà les clés. Ainsi que le pouvoir de " lier et délier ", ce qui, en langage rabbinique, signifie la responsabilité dans la maison de tisser les liens de fraternité entre tous.

La prière est le coeur de la vie de la Communauté de Sant'Egidio, sa première "oeuvre". Au terme de la journée chaque Communauté, petite ou grande, se recueille en prière autour du Seigneur pour écouter sa Parole et Lui adresser son invocation. Les disciples ne peuvent pas ne pas rester aux pieds de Jésus, comme Marie de Béthanie, pour choisir "la meilleure part" (Lc 10,42) et apprendre de Lui les mêmes sentiments (Phil 2,5).

Chaque fois la Communauté, revenant au Seigneur, fait sienne la demande du disciple anonyme: "Seigneur, apprends-nous à prier" (Lc 11,1). Et Jésus, maître de prière, continue à répondre: "Quand vous priez, dites: Abbà, Père".

Quand on prie, même dans le secret de son propre coeur, on n'est jamais isolés ou orphelins; on est de toute façon membres de la famille du Seigneur. dans la prière commune apparaît clairement, outre le mystère de la filiation, également celui de la fraternité.

Les Communautés de Sant'Egidio répandues à travers le monde se rassemblent dans les divers lieux choisis pour la prière et présentent au Seigneur les espérances et les douleurs des "foules désemparées et abattues" dont parle l'évangile (Mt 9,36). Dans ces foules anciennes sont inclus les habitants des villes contemporaines, les pauvres mis aux marges de la vie, tous ceux qui attendent d'être pris à la journée (Mt 20).

La prière commune recueille le cri, l'aspiration, le désir de paix, de guérison, de sens et de salut que vivent les hommes et les femmes de ce monde. La prière n'est jamais vide. Elle monte incessante vers le Seigneur afin qu'il change les pleurs en joie, le désespoir en allégresse, l'angoisse en espérance, la solitude en communion. Et que le Règne de Dieu vienne vite parmi les hommes.