news

Paul Schneider, une vie pour l'Évangile dans l'Allemagne nazie. Le 18 juillet 1939, il trouvait la mort dans le camp de Buchenwald. Quelques éléments de son histoire

18 Juillet 2021

Martyrs

Partager Sur

Le 18 juillet 1939, le pasteur évangélique Paul Schneider trouvait la mort dans le camp de concentration nazi de Buchenwald.

"Dans le bunker où se trouvaient les cellules d'isolement, sombres, je fis la connaissance du pasteur Schneider ; il était dans la cellule voisine. Chaque matin, il tenait une prière matinale pour nous, les prisonniers, ce qui lui valait chaque fois d'être roué de coups et torturé [...]. Le dimanche de Pâques, nous avons soudain entendu ces mots puissants : "Ainsi parle le Seigneur : je suis la résurrection et la vie". Les longues files de prisonniers étaient profondément attentives, profondément troublées par le courage et l'énergie de cette volonté indomptable [...]. Il ne pouvait jamais prononcer plus de quelques phrases. Puis on entendait les bâtons des gardes s'abattre sur lui...".

Le souvenir d'un codétenu montre comment Paul Schneider a consacré sa vie à l'Évangile jusqu'à la fin.

Une lettre qu'il a écrite depuis Buchenwald, adressée à sa famille, est conservée dans le sanctuaire des nouveaux martyrs de la basilique Saint-Barthélemy, sur l'île du Tibre, à Rome.

La vie de Paul Schneider (sur le site sanbartolomeo.org, en italien)