news

En visite en Albanie, Andrea Riccardi a rencontré l'archevêque Anastasios et les malades psychiatriques des "maisons rouges" de Sant'Egidio

10 Septembre 2022

AlbanieOecuménisme
Andrea RiccardiLa détresse psychologique

Partager Sur

Ces derniers jours, Andrea Riccardi s'est rendu en Albanie où il a eu l'occasion de rencontrer Sa Béatitude Anastasios, archevêque orthodoxe de Tirana et primat d'Albanie. C'est un ami de longue date, qui a participé plusieurs fois aux Rencontres de prière pour la paix dans l'esprit d'Assise organisées par la Communauté et qui a contribué de manière décisive à la renaissance de la vie chrétienne en Albanie après les années de dictature.

Au cours d'une conversation longue et amicale, partageant sa préoccupation pour le retour de la guerre en Europe et les difficultés du dialogue entre les croyants et les chrétiens en particulier, Anastasios a réitéré son désir de continuer à travailler ensemble pour l'unité et la communion entre les Églises.

Cette visite a également été l'occasion de retrouver les amis des maisons familiales pour malades mentaux de Tirana et de Kavaje.

Ce fut une occasion particulièrement festive, puisqu'il s'agissait de la première visite après la longue fermeture due à la pandémie. "L'atmosphère familière et joyeuse des "maisons rouges" aide à rester jeune", a déclaré Andrea Riccardi, qui a souligné combien ces expériences d'habitat partagé, qui durent maintenant depuis de nombreuses années et ont pu accueillir un nombre croissant de personnes, sont "une garantie d'humanité et un modèle d'accueil pour les plus fragiles".



En visite en Albanie, Andrea Riccardi a rencontré l'archevêque Anastasios et les malades psychiatriques des
En visite en Albanie, Andrea Riccardi a rencontré l'archevêque Anastasios et les malades psychiatriques des
En visite en Albanie, Andrea Riccardi a rencontré l'archevêque Anastasios et les malades psychiatriques des
En visite en Albanie, Andrea Riccardi a rencontré l'archevêque Anastasios et les malades psychiatriques des