Prière de la Vigile

Partager Sur

Mémoire de la déportation des juifs de Rome pendant la Deuxième Guerre mondiale.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 12,8-12

Je vous le dis : Quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu.
Mais celui qui m'aura renié en face des hommes sera renié à son tour en face des anges de Dieu.
Quiconque dira une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu'un blasphème contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.
Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz.
Car l'Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu'il faudra dire. »

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Evangile d'aujourd'hui approfondit le sujet de la fidélité du disciple au temps de l'épreuve. Jésus débute en disant: "Celui qui se sera prononcé pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme se prononcera aussi pour lui devant les anges de Dieu". Le jugement sur nous-mêmes se réalise déjà dans le fait d'être ou de ne pas être unis à Jésus, au point de pouvoir affirmer que notre propre fidélité lie Jésus à nous de manière encore plus étroite. Celui qui suit l'évangile et persévère en cette voie, même aux heures d'épreuve, se sauve, car le Seigneur est à son côté. Mais celui qui se laisse surprendre par la peur en reniant l'évangile et ses frères, celui-là se détruit lui-même. Jésus, en vérité, l'a déjà dit à d'autres moments: "Celui qui veut sauver sa vie la perdra". De toute manière, il connaît notre faiblesse et sait bien que nous pouvons céder aux tentations qui nous flattent et tomber dans le péché. L'apôtre Pierre en est un exemple: à l'heure de la passion de Jésus, il a d'abord fui, puis il l'a trahi, dans la maison du grand prêtre, en prenant peur devant une servante. Le Seigneur, en tout cas, l'a pardonné. Il est en effet prompt au pardon. Dans la page évangélique que nous venons d'entendre, il va jusqu'à dire: "Et celui qui dira une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné". Mais il poursuit ensuite: "Mais si quelqu'un blasphème contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné". L'évangéliste saint Marc cite lui aussi ces mots sévères, en ajoutant "Car ils avaient dit: "Il est possédé par un esprit impur"". (3,30). Le péché contre l'Esprit c'est de ne pas reconnaître en Jésus la présence même de Dieu et aussi de ne pas reconnaître dans l'Eglise, dans la communauté chrétienne, l'action de l'Esprit Saint. Si on ne reconnaît pas la présence de Dieu en Jésus et de même dans l'Eglise, l'on blasphème Dieu et l'on ne reconnaît pas l'action de l'Esprit Saint dans la communauté chrétienne. Celui qui ne reconnaît pas la présence de Dieu en Jésus ou même dans l'Eglise, blasphème contre Dieu et s'exclue du salut parce que, de fait, nie la présence et l'action de l'Esprit Saint que le Père et le Fils ont répandu sur l'Eglise. Les paroles de Jésus sont sévères à l'égard de ceux qui trahissent, mais elles sont réconfortantes pour ceux qui persévèrent. Le Seigneur qui comprend, en effet, notre faiblesse, vient à notre rencontre dans tous les cas et tout particulièrement dans les moments difficiles : "Ne vous tourmentez pas - nous dit-il - l'Esprit Saint vous enseignera à cette heure même ce qu'il faudra dire". La compagnie du Seigneur est notre force.