Prière de la Vigile

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 9,43b-45

« Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant : le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes. »
Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée, si bien qu'ils n'en percevaient pas le sens, et ils avaient peur de l'interroger sur cette parole.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

" Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant : le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes. ". Dans cette seconde annonce, il n'y a aucune allusion à la résurrection. Être " livré aux mains des hommes ", dans le langage biblique, désigne le sort douloureux et cruel d'une personne abandonnée de Dieu et laissée au pouvoir des hommes. Or, en dépit de la grande clarté de ces propos, les disciples ne comprennent pas. Du reste, combien de fois sommes-nous nous aussi distants, comme l'étaient les disciples d'autrefois, éloignés des pensées de Jésus, de ses préoccupations et surtout du sentiment qu'il avait de lui-même et de sa mission ! Or il ne s'agit pas seulement d'une simple incompréhension de la part des disciples, mais du risque de devenir dur quand on refuse la réalité de la faiblesse et de la souffrance. L'apôtre Paul le dira avec justesse aux chrétiens de Corinthe : " nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes. Mais pour ceux que Dieu appelle, qu'ils soient Juifs ou Grecs, ce Messie, ce Christ, est puissance de Dieu et sagesse de Dieu. " (1Cor 1,23-24). Le chemin de la croix demeure un scandale pour nous aussi, en raison de la culture individualiste qui règne dans le monde. C'est pourtant de la croix que surgit le salut ; c'est d'un amour qui ne connaît pas de limites, comme l'amour que Jésus nous porte, que vient le rachat des hommes de l'esclavage du péché. Luc note que les disciples continuent de ne pas comprendre les paroles de Jésus et demeurent silencieux, sans demander davantage d'explications. C'est une attitude de méfiance à l'égard de Jésus et de confiance en leur propre ignorance. Ils préfèrent demeurer dans l'obscurité. Il faut continuer à nous laisser guider et enseigner chaque jour par la Parole de Dieu. Dans l'écoute nous trouverons la sagesse de l'Évangile.