Prière de la Sainte Croix

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres,
la libération des prisonniers,
la vue aux aveugles,
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ecclésiaste 3,1-11

Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel :
un temps pour donner la vie, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher.
Un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour détruire et un temps pour construire.
Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; un temps pour gémir, et un temps pour danser.
Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour les amasser ; un temps pour s'étreindre, et un temps pour s'abstenir.
Un temps pour chercher, et un temps pour perdre ; un temps pour garder, et un temps pour jeter.
Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ; un temps pour se taire, et un temps pour parler.
Un temps pour aimer, et un temps pour ne pas aimer ; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix.
Quel profit le travailleur retire-t-il de toute la peine qu'il prend ?
J'ai vu la besogne que Dieu impose aux fils d'Adam pour les tenir en haleine.
Toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps. Dieu a mis toute la durée du temps dans l'esprit de l'homme, mais celui-ci est incapable d'embrasser l'œuvre que Dieu a faite du début jusqu'à la fin.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

La connaissance du temps est un signe de sagesse. Qohélet, avec ces compositions septénaires de contraires, veut représenter l'ensemble de la vie humaine, jalonnée de différentes saisons, de différents événements. Ce n'est pas l'homme qui oriente sa vie. Ce n'est pas nous qui choisissons de naître et de mourir. Nous ne pouvons pas non plus éliminer les " carrefours " qui jalonnent notre vie. En toute chose il y a un ordre : " Toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps ", nous dit Qohélet. La liste proposée vise à montrer qu'il y a un ordre dans la vie humaine et dans la création elle-même. Mais, il n'est pas donné à l'homme d'en connaître le sens et encore moins d'être capable de l'orienter. L'attitude de l'homme vis-à-vis du temps et de la création a engendré le désordre et le danger pour l'existence de l'homme sur terre. Le texte rappelle la vacuité de la sagesse humain et l'absurdité de réduire l'existence à accomplir des choses multiples et variées, qui sont non seulement dépourvues de sens, mais souvent nuisibles. L'homme travaille pour obtenir des résultats, pour atteindre des objectifs, pour construire le monde, mais il n'en est pas le maître. Il en vient à être l'esclave de sa propre perte et défiguration, jusqu'à détruire la création. Pourquoi travailler ? Qohélet écarte l'idée que Dieu se trompe et nous rappelle que " toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps ". Nous devrons naître et mourir ; aimer et même haïr, et ainsi de suite. L'ensemble de la création a sa propre harmonie qui doit non seulement être respectée mais aussi comprise dans son ordre. Dieu a mis " la durée du temps dans l'esprit de l'homme ". C'est le sens le plus juste de l'affirmation biblique selon laquelle nous avons été créés à " l'image et à la ressemblance " de Dieu. Il est vrai que l'homme ne peut pas comprendre la signification des temps qui se succèdent, mais il peut comprendre l'éternité, le " temps " de Dieu, s'il laisse l'amour de Dieu féconder sa vie. Nous sommes tous mortels, mais l'amour qui nous enveloppe, l'amour de Dieu, est immortel.