Prière de la Sainte Croix

Partager Sur


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres,
la libération des prisonniers,
la vue aux aveugles,
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Isaïe 29,17-24

Ne le savez-vous pas ? Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt.
Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l'obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront.
Les humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d'Israël.
Car ce sera la fin des tyrans, l'extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s'empressent à mal faire,
ceux qui font condamner quelqu'un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et sans raison font débouter l'innocent.
C'est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham, parle ainsi à la maison de Jacob : « Désormais Jacob n'aura plus de honte, son visage ne pâlira plus ;
car, quand il verra chez lui ses enfants, l'œuvre de mes mains, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Dieu Saint de Jacob, il tremblera devant le Dieu d'Israël.
Les esprits égarés découvriront l'intelligence, et les récalcitrants accepteront qu'on les instruise. »

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ces paroles viennent clore le chapitre consacré à Jérusalem, dont le châtiment en raison de son aveuglement spirituel était annoncé. Cependant, le prophète préfigure la grande transformation de l'humanité. Nul besoin d'attendre très longtemps, puisque le Seigneur interviendra " dans très peu de temps ". L'intervention du Seigneur est radicale et efficace : " Le Liban ne sera-t-il pas changé en verger, tandis que le verger aura la valeur d'une forêt ? " Ce passage montre le lien étroit entre la transformation de la création - le prophète parle du Liban et du Carmel - en un jardin et le comportement des hommes. Il existe en quelque sorte un rapport direct entre la fidélité du peuple au Seigneur et sa capacité à vivre sur cette terre sans la mettre sens dessus dessous, sans l'exploiter au profit de ses propres intérêts. Il est incontestablement nécessaire de veiller, d'écouter avec le cœur la Parole de Dieu et de la mettre en pratique. Dès lors que le peuple cesse d'être sourd à l'appel du Seigneur, il parvient à ouvrir les yeux et commence une vie sereine et pacifique, aussi bien sur le plan des relations humaines que sur le plan de son rapport à la création. Le prophète décrit le peuple de Dieu comme un peuple humble qui s'en remet à la puissance de son Seigneur, marchant aux côtés du peuple des pauvres qui retrouve la joie parce qu'il sent que le Saint d'Israël lui est proche. Le prophète voit se sceller une alliance nouvelle entre le peuple des croyants et le peuple des pauvres, qui s'unissent dans le nouveau monde de Dieu : le tyran et l'arrogant sont abattus, les fauteurs d'injustice et de pièges sont vaincus.