Prière pour les pauvres

Partager Sur

Mémoire de saint Augustin de Canterbury ((605 ca.), évêque, père de l'Église d'Angleterre.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Actes des Apôtres 16,11-15

De Troas nous avons gagné le large et filé tout droit sur l’île de Samothrace, puis, le lendemain, sur Néapolis,
et ensuite sur Philippes, qui est une cité du premier district de Macédoine et une colonie romaine. Nous avons passé un certain temps dans cette ville
et, le jour du sabbat, nous en avons franchi la porte pour rejoindre le bord de la rivière, où nous pensions trouver un lieu de prière. Nous nous sommes assis, et nous avons parlé aux femmes qui s’étaient réunies.
L’une d’elles nommée Lydie, une négociante en étoffes de pourpre, originaire de la ville de Thyatire, et qui adorait le Dieu unique, écoutait. Le Seigneur lui ouvrit l’esprit pour la rendre attentive à ce que disait Paul.
Quand elle fut baptisée, elle et tous les gens de sa maison, elle nous adressa cette invitation : « Si vous avez reconnu ma foi au Seigneur, venez donc dans ma maison pour y demeurer. » C’est ainsi qu’elle nous a forcé la main.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'apôtre Paul entre en Europe animé par " l'Esprit de Jésus ". Nous pourrions dire que l'Europe attendait la prédication de l'Évangile comme en témoigne le cri du Macédonien. En réalité, à Rome, il y avait déjà des disciples de Jésus, sans doute d'origine juive, ainsi que le rappellent les Actes des Apôtres, le jour de Pentecôte. Mais ce voyage de Paul a aussi une valeur symbolique en raison de sa projection missionnaire. Philippes est la première étape de cet itinéraire de la Parole de Dieu en direction de Rome par l'œuvre de Paul. Cette ville (qui porte le nom du père d'Alexandre le Grand) était une colonie romaine. C'est sans doute pour cela que Paul pensa faire de cette ville sa première étape. A partir de ce moment précis, Luc poursuit son récit en utilisant le " nous ", suggérant qu'il s'est lui-même joint à la mission de l'apôtre et de Silas. À Philippes, Paul et ses compagnonns sont accueillis par un groupe de femmes réunies autour de Lydie, une commerçante en tissus, une femme qui craignait Dieu. Après avoir écouté Paul, celle-ci se convertit et demanda à être baptisée. Il s'agit d'une seule personne et pourtant Luc s'arrête sur cet épisode. La prédication de l'Évangile, en effet, n'est pas liée au nombre de ceux qui y adhèrent. L'Évangile vise plutôt à changer le cœur de chaque personne. C'est de ce changement personnel que jaillit la fraternité chrétienne. La prédication apostolique agit en transformant le cœur des gens et en les unissant les uns aux autres par un lien fraternel. L'insistance de Lydie à offrir l'hospitalité à Paul et à ses compagnons est le fruit qui naît de la conversion à l'Evangile. On ne se convertit pas à Jésus uniquement pour soi ou pour sa réalisation personnelle. La conversion fait sortir de soi et conduit à l'union avec les autres frères et sœurs pour former ensemble l'unique peuple de Dieu auquel le Seigneur confie la tâche de prêcher la générosité de son amour, par la parole et par l'exemple.