Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  
21 Octobre 2013 | N'DJAMENA, TCHAD

Sant'Egidio aux côtés des enfants des rues au Tchad

Nourriture et amitié sont la réponse de la Communauté à ce drame africain. Un récit de N'Djamena

 
version imprimable

Le Tchad (République du Tchad) est l'un de ces pays à cheval entre le désert et le vert des hauts-plateaux d’Afrique centrale. Son territoire, situé depuis toujours au carrefour de mondes différents, a son attrait mais constitue aussi le théâtre du drame de la sécheresse et de la guerre.  
A N’Djamena, la capitale, les nombreuses langues nationales, l’arabe, le français, se mélangent comme les couleurs de ses habitants (environ un million, mais les chiffres sont approximatifs, les services d'état civil n'étant d'aucune aide). La ville grandit de façon désordonnée : le long des grandes artères routières alternent les quartiers chrétiens et les quartiers musulmans, et puis, il y a de nombreux pauvres, victimes de la faim et de la violence diffuse.

Depuis janvier 2013, la Communauté de Sant'Egidio a commencé à prendre soin des enfants des rues qui vivent à l'intérieur du marché de Dembé, une zone périphérique de la capitale. Durant la nuit, ils se réfugient dans la brousse pour se mettre à l'abri des dangers de la rue et, le matin, ils en sortent pour s'éparpiller dans la ville.

Les amis de Sant'Egidio à N'Djamena racontent : "La première étape de leur déambulation est le marché. C'est là que nous les rencontrons depuis plusieurs années. Ils figurent parmi les premiers invités du repas de Noël et des grandes fêtes avec la Communauté.

Mais aujourd'hui cette amitié s'enrichit d'un rendez-vous hebdomadaire, le samedi : nous devons aller les chercher dans la brousse tôt le matin, entre 6h et 7h avant qu'ils ne partent se disperser dans les rues de la ville. Nous leur apportons à manger un plat de riz avec de la sauce tomate, des pâtes, une boisson chaude (thé ou lait), et, quand nous y arrivons, aussi des patates, de la viande hachée et des jus de fruit". 

Et ainsi, un peu plus à chaque fois, la régularité des rencontres a conquis ces enfants et adolescents endurcis par la vie dans la rue : la fidélité ouvre leur cœur au désir de confier leurs histoires et à la gratitude pour l'affection et la protection des amis plus grands (parfois ces derniers sont à peine plus âgés que les enfants, plusieurs lycéens aidant en effet dans ce service dans la rue).

Certains enfants sont orphelins, d'autres se sont éloignés de chez eux en raison de difficultés familiales, mais aussi du fait de la pauvreté et parce qu'ils cherchent quelque chose à manger. Ils sont souvent victimes de préjugés et de superstitions ou de questions d'intérêt internes aux familles.

Il y en a tout simplement qui se perdent, car les logements sont très précaires et il peut arriver que la famille déménage subitement dans un autre quartier.

Ils se tiennent aux carrefours, au bord de la route, parfois ils n'ont pas même la force d'aller chercher à manger. Même une petite maladie, une chute peut devenir une tragédie : avec la poussière et la chaleur, sans eau pour se laver, les blessures s'infectent aussitôt.
Ils auraient besoin de soins et de protection, comme tous les enfants. Au lieu de cela, les gens passent outre, quand ils ne les insultent pas ou les agressent même, sans raison, rien que parce qu'ils sont sales. Ils doivent se défendre et se cacher : de nuit, l'obscurité de la forêt est plus rassurante que la rue.
Mais depuis cette année, le samedi matin, sortir fait moins peur, car il y a des amis qui attendent, qui protègent et apaisent la vie, avec affection.


 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
17 Juin 2017
MAPUTO, MOZAMBIQUE

Fête au centre nutritionnel à l'occasion de la journée internationale de l'enfant africain

IT | ES | DE | FR | PT
8 Novembre 2011

Burkina Faso - Visite du ministre de l'administration territoriale aux stages de formation des agents d'état civil

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA | NL | RU
2 Novembre 2011

Ouagadougou (Burkina Faso) - Inauguration du premier stage de formation des agents d'état civil soutenu par Bravo ! pour l'enregistrement universel et gratuit des naissances

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA
6 Septembre 2011

"Bravo !", la campagne d'enregistrement gratuit des naissances est arrivée au Mozambique

IT | ES | DE | FR | PT | CA | RU
7 Août 2011

L'été de la solidarité en Albanie, avec les amis de la maison d'accueil et de l'hôpital psychiatrique. Dossier

IT | DE | FR | NL
14 Juillet 2011

Reportage à Kinshasa (République démocratique du Congo) à l'occasion de l'inauguration du centre DREAM de la Communauté de Sant'Egidio dans le quartier de Bibwa pour le soin gratuit du SIDA

IT | DE | FR
toutes les nouvelles
• IMPRIMER
2 Avril 2017
La Vanguardia

La Michelin de los pobres

20 Juin 2017
Jeune Afrique

Centrafrique : un accord conclu à Sant’Egidio

20 Juin 2017
Xinhua - chinese press agency

Central African Republic gov't, rebels sign peace deal in Rome

19 Juin 2017
BBC News

Fighting groups sign truce in CAR

19 Juin 2017
Agence d'Information d'Afrique Centrale

Centrafrique : accord entre le gouvernement et les groupes armés

19 Juin 2017
La Minute

Centrafrique: accord de cessez-le-feu entre le gouvernement et 14 groupes armés

tous les communiqués de presse
• DOCUMENTS

''Entente de Sant'Egidio'': Accord politique pour la paix en Republique Centrafricaine

tous les documents

PHOTOS

887 visites

1138 visites

1099 visites

1076 visites
tous les médias associés