change language
vous êtes dans: home - l'oecum...dialogue - rencontr...tionales - cracovie 2009 contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

Sant'Egidio et la Muhammadiyah signent à Djakarta un nouvel accord pour la paix et le dialogue interreligieux

une délégation de la Communauté menée par Marco Impagliazzo se trouve en Indonésie

Sant'Egidio au conseil de sécurité de l'ONU pour un point sur la République centrafricaine

Mauro Garofalo : "Le succès de ce premier désarmement garantit la crédibilité de l'ensemble du processus en actes"

Donner à manger aux personnes âgées au Mozambique : distribuitions d'aides alimentaires aux plus pauvres dans la ville de Beira

Aidons les réfugiés rohingyas au Bangladesh

La Communauté de Sant’Egidio lance une collecte de fonds pour envoyer des aides dans les camps de réfugiés au Bangladesh, en collaboration avec l’Eglise locale

Tous les textes de la rencontre #Pathsofpeace

L'assemblée d'inauguration de la rencontre internationale Chemins de Paix

Chemins de 2017 : tout sur la rencontre internationale des religions du monde pour la paix

Le programme, les intervenants et les événements en direct streaming

Global friendship, #MoreYouthMorePeace : le message et l’engagement des Jeunes pour la paix à Barcelone

rendez-vous l’année prochaine à Rome !
21/11/2017
Prière avec Marie, mère du Seigneur

La prière chaque jour


 
version imprimable
8 Septembre 2009 18:45 | Place du Marché

Intervention



Stanislaw Dziwisz


Cardinal, archévêque de Cracovie, Pologne

1.    La Rencontre Internationale Hommes et Religions touche à sa fin. Au nom de l’Eglise de Cracovie et au nom – oserais-je dire – de tous ses habitants, je remercie tous ceux qui ont participé, à quelque titre que ce soit, à cette Rencontre. Je vous remercie pour votre présence, votre réflexion, votre prière, votre amitié. Je vous remercie pour ces trois jours de travail dans les chantiers où nous avons forgé la paix.

2.     La paix est un don de Dieu. La paix naît dans le cœur de l’homme qui considère les autres comme des frères et des sœurs. La paix est l’œuvre des communautés et des peuples qui, tout en conservant leur identité, se retrouvent dans la grande famille des peuples et participent à une extraordinaire symphonie de langues, cultures et traditions.

La paix est un don fragile. Elle est menacée par l’égoïsme personnel de l’homme et par l’égoïsme collectif de la société. Elle est menacée par le manque de respect pour la diversité Elle est menacée par la logique de la force et de la violence, qui expose à la tentation du terrorisme. Elle est menacée par le manque de solidarité, surtout à l’égard des pauvres et des victimes de l’injustice.

3.    La Rencontre pour la Paix « Hommes et Religions » a voulu rappeler avec force qu’aucune religion et aucune croyance ne peut être à l’origine des conflits, des violences et des guerres. Le nom de toute religion est la paix, car la paix est le nom de Dieu. Les participants à la Rencontre ne se sont pas rencontrés pour entrer en compétition et pour s’affronter, mais pour tisser ensemble des liens réciproques de fraternité et de réconciliation, qui sont la base de l’œuvre de paix.

4.    Nous sommes reconnaissants que l’invocation de paix soit montée au ciel depuis Cracovie, ville de la paix, ville du pèlerin de paix Jean-Paul II, qui est parti d’ici pour servir l’homme et annoncer la paix à la terre inquiète.

Notre invocation de paix s’est répandue dans le monde entier ces jours-ci, au cours desquels nous avons commémoré le soixante-dixième anniversaire du début de la deuxième guerre mondiale. Aujourd’hui, nous nous sommes fait pèlerins au camp de concentration Auschwitz-Birkenau, calvaire du vingtième siècle, où nous avons vu la monstruosité du mal. Nous avons confié au Seigneur Tout-Puissant les victimes innocentes de la haine, parmi lesquels, des fils et des filles des peuples juif, tzigane, russe, polonais et des autres peuples d’Europe. Nous avons prié pour que ne se répète plus jamais cette tragédie.
Notre invocation de paix s’élève en ce vingtième anniversaire de la chute des régimes totalitaires en Europe centrale et orientale. Nous désirons profondément que tous les peuples de la terre vivent dans la liberté, libérés des dictatures et des idéologies folles.

5.    Je remercie tous ceux qui ont apporté leur contribution à l’organisation et au déroulement de cette Rencontre Internationale pour la Paix. Je remercie la Communauté pour sa fidélité à l’héritage de Jean-Paul II et pour avoir gardé vivante la mémoire de cette réalité qui s’appelle Assise.

Je remercie pour l’esprit d’Assise à Cracovie !


Cracovie 2009

La salutation du pape Benoît XVI à l'Angelus


{PROGRAMMA_BOX_PP}

Programme

Italiano - English - Polski


21/11/2017
Prière avec Marie, mère du Seigneur

La prière chaque jour