change language
vous êtes dans: home - l'oecum...dialogue - rencontr...tionales - munich 2011 contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

Sant’Egidio fête ses 49 ans avec le peuple de la Communauté

Une basilique Saint-Jean-de-Latran remplie de jeunes et de moins jeunes, de sans-abris et de réfugiés venus par les couloirs humanitaires. Marco Impagliazzo : « Nous croyons en une ville où la distinction entre eux et nous n’existe plus, mais où l’on peut construire ensemble une grande force de paix »

Rassemblement des Jeunes pour la Paix

Ose rêver, choisis la paix !

Liturgie pour le 49e anniversaire de la Communauté de Sant’Egidio

Basilique Saint-Jean-de-Latran, à 18h30

Lettre de Goma, au Congo : nous sommes devenus les porte-paroles des personnes âgées abandonnées dans la périphérie de la ville

Plus de 540 réfugiés syriens en sécurité avec les #couloirshumanitaires ! Merci à tous ceux qui ont permis de réaliser ce rêve !

Les nouvelles arrivées ce matin à Fiumicino
22/02/2017
Prière avec les Apôtres

La prière chaque jour


 
version imprimable
13 Septembre 2011 18:35 | Marienplatz

Témoignage du grand tremblement de terre au Japon par Gijun SUGITANI


Gijun Sugitani


Haut Conseiller du Bouddhisme Tendaï, Japon

Illustres Hôtes, Mesdames et Messieurs,

    Le Japon a été souvent mis à l’épreuve par de fréquents séismes, mais jamais autant que par la tragédie d’il y a 6 mois. A 14h 46, le 11 mars dernier, un très fort séisme s’est déclenché de magnitude 9, le plus fort qu’on ait jamais enregistré. L’épicentre se trouvait dans l’Océan Pacifique près de la région de Tohoku. Beaucoup de bâtiments se sont effondrés à cause de l’intensité du séisme, et plus de 30 villes, situées sur la côte, ont été balayées par le tsunami, qui s’est déclenché immédiatement après le tremblement de terre. Cette vague d’une ampleur inouïe a déferlé le long de la côte Pacifique sur 400 km. Après le reflux des eaux, des montagnes de détritus s’étendaient à perte de vue. J’étais atterré devant ce désastre. On déplore 20 000 victimes et disparus et encore aujourd’hui; 6 mois après, on continue à chercher des corps.

    Un désastre énorme et, en même temps, un énorme défi pour les Japonais : comment reconstruire notre avenir ? Les personnes des régions les plus touchées ont partagé le peu de nourriture qu’elles avaient à leur disposition ; elles se sont entraidées et ont attendu l’arrivée des secours. De nombreux bénévoles se sont mobilisés, particuliers et organisations. Ce fut la découverte d’une solidarité immense et sincère, venue non seulement de l’intérieur du pays, mais aussi de l’extérieur. Nous nous sommes aperçus aussi que beaucoup à l’étranger avaient une pensée pour les victimes au Japon et j’en ai été fortement ému. Parmi tous les dons qui sont arrivés, certains provenaient de personnes disposant de peu de moyens et même d’enfants.

    De ce terrible tremblement de terre nous avons appris une chose importante. Que les êtres humains doivent être plus humbles face à la nature et, en même temps, qu’ils font partie intégrante d’une grande famille et que nous avons besoin de vivre ensemble, car nous sommes destinés à vivre ensemble.

    Non, notre avenir n’est pas la « technologie ». Les problèmes survenus dans la centrale nucléaire de Fukushima ont été causés par l’homme lui-même. Notre avenir ne consiste pas dans la sécurité du système économique. Notre avenir réside dans la sagesse, inscrite dans les traditions religieuses, qui consiste à apprendre l’art du vivre-ensemble. Un monde, une famille humaine, un grand cœur : l’amour et la compassion pour vivre ensemble dans une paix harmonieuse.

    Au milieu d’une confusion semblable à celle du désastre japonais, les liens entre les êtres humains font en sorte que les personnes sont capables de se relever du plus profond de leur désespoir. Cela, permettez-moi de le dire, c’est l’esprit d’Assise, l’enseignement de la fraternité, ce dont la société d’aujourd’hui a le plus besoin.

    Merci.
 


{PROGRAMMA_BOX_PP}

NOUVELLES EN RELATION
18 Février 2017
BARCELONE, ESPAGNE

A Barcelone le cardinal et l’imam de Bangui sur le processus de paix en Centrafrique : un modèle à copier

IT | ES | DE | FR
30 Janvier 2017
ROME, ITALIE

Pour une Église en sortie : chrétiens et pasteurs pour l’Afrique réunis à Rome avec la Communauté de Sant’Egidio


Récit des journées du congrès qui a vu des évêques africains réunis à Rome pour une réflexion sur la présence de l’Église et les défis à affronter sur le « futur » continent du christianisme
IT | FR
9 Janvier 2017

Zygmunt Bauman : disparition d’un grand humaniste engagé dans le dialogue entre croyants et non-croyants sur la frontière du vivre-ensemble et de la paix

IT | EN | ES | DE | FR | RU
3 Novembre 2016
BUDAPEST, HONGRIE

L’esprit d’Assise en Hongrie : chrétiens, juifs et musulmans se rencontrent à table avec les pauvres de Budapest


Une journée de solidarité et de de dialogue interreligieux organisée par la Communauté de Sant’Egidio et le conseil judéo-chrétien hongrois avec les représentants des trois religions monothéistes.
IT | ES | DE | FR | RU
2 Novembre 2016
ROME, ITALIE

Signature de l’accord d’amitié entre Sant’Egidio et Rissho Kosei-kai : dialogue et passion pour les défis de notre temps

IT | ES | DE | FR | PT | RU
27 Octobre 2016

Trente ans après la prière pour la paix d’Assise : l’implication des religions nécessaire pour endiguer les guerres et la terreur


L’éditorial de Marco Impagliazzo sur Huffington Post à l’occasion du 30e anniversaire de la journée de prière voulue par Jean-Paul II
IT | ES | DE | FR
toutes les nouvelles connexes

22/02/2017
Prière avec les Apôtres

La prière chaque jour