Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  
31 Octobre 2014

Andrea Riccardi rencontre le patriarche Kirill et reçoit le doctorat honoris causa de l’école théologique de l’Église orthodoxe

La « lectio magistralis » sur le thème « Le 20e siècle : siècle des martyrs »

 
version imprimable

ROME – Le professeur Andrea Riccardi, en visite ces jours-ci à Moscou, a été reçu par le patriarche Kirill, lequel, au cours d'une rencontre cordiale, a souligné les mérites du fondateur de la Communauté de Sant’Egidio dans son travail pour la paix et pour le dialogue entre les Eglises chrétiennes.
Au préalable, le professeur Riccardi avait reçu le doctorat honoris causa de l'école doctorale et des hautes études théologiques de l'Eglise orthodoxe russe. Il est le premier scientifique a être récompensé d'une telle reconnaisance.
Dans sa “Lectio” sur le thème “Le 20e siècle : un siècle de martyrs”, en présence du Conseil scientifique et du recteur de l'école, le métropolite de Volokolàmsk Ilariòn, Andrea Riccardi a rappelé que “l'Eglise russe sait, au plus profond de ses fibres spirituelles, ce que c'est que d'être une Eglise de martyrs”, et que “la tribulation des chrétiens russes est une histoire de résistance chrétienne au mal”, dans la mesure où “la persécution antireligieuse a été une réalité de la modernité et qu'elle l'a été d'une manière particulière au cœur de l'expérience qui s'était proposée comme l'avant-garde de la modernité, l'expérience bolchévique en Russie”. Malgré cela, l'Eglise russe a résisté à la persécution en devenant un “authentique refuge d'humanité” et en démonstrant à quel point la “charité et le martyre libèrent des forces profondes dans l'histoire des peuples, rapprochant, recréant, protégeant un monde souvent bouleversé”.
A son tour, le métropolite Ilariòn, après avoir souligné les mérites scientifiques du professeur Riccardi, l'a remercié pour l'engagement de Sant’Egidio dans l'Eglise catholique et dans toute la communauté chrétienne, ainsi que pour le travail pour la paix, l'amitité avec les pauvres et l'exemple de vie chrétienne à Moscou et dans la société russe.