Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  
20 Mai 2013 | KIGALI, RWANDA

L’école de la paix, un pont dans une société divisée

Aujourd’hui, plus que les ethnies, ce son les conditions économiques qui divisent la société.

 
version imprimable

16/05/2013

Rwanda – L’école de la paix, un pont dans un pays qui a connu trop de fossés

Après les divisions ethniques, ce sont les différences économiques qui créent des divisions au Rwanda, un pays qui connaît un important développement économique

La Communauté de Sant’Egidio est depuis longtemps présente au Rwanda. Les premières réalités qui la composent sont nées quelques années après le terrible génocide de 1994, et les premiers services ont été ceux organisés pour les orphelins et les enfants des rues, victimes précisément de la violence génocidaire et des déplacements de population qui s’en sont suivis.

Aujourd’hui le Rwanda a changé. C’est un pays relativement stable, organisé, dont l’économie présente des taux de croissance « chinois ». Il y a moins de pauvreté et les blessures de la guerre semblent cicatrisées. Sant’Egidio s’y est également davantage enracinée. Une belle maison de la Communauté a été construite à Kigali, tandis qu’à Butare, la vie dans la rue n’est désormais plus qu’un mauvais souvenir pour les enfants qui, soutenus par les adoptions à distance, vivent dans la maison d’accueil de Sant’Egidio, un refuge qui est synonyme pour eux de chaleur humaine et de perspectives d’avenir.

Et pourtant, malgré le contexte d’un pays qui change et qui sort du cercle vicieux du sous-développement, il y a encore des pauvres. De nouvelles lignes de fracture, socio-économiques, ont pris la place des anciennes divisions ethniques et identitaires, aujourd’hui bannies par la loi. Riches et pauvres vivent les uns à côté des autres, à une colline de distance, mais séparés par un destin qui semble inéluctable. Tout comme elle a travaillé autrefois pour prévenir toute opposition ethnique et toute haine résiduelle, la Communauté travaille aujourd’hui pour retisser le lien social, créer un pont dans un pays qui a connu trop de fossés.

C’est ce qui se passe en plein centre de Kigali, là où se trouve la maison de la Communauté. Dans ces locaux, depuis cinq ans, deux écoles de la paix hebdomadaires – le jeudi pour les enfants des rues, le samedi pour ceux qui ont une maison et qui vont à l’école publique – s’efforcent d’offrir à tous le même destin, d’instruction, de cohabitation et de perspectives d’avenir.

L’école de la paix, Ishuri ry’Amahoro en kinyarwanda, du samedi s’adresse plus particulièrement aux enfants des femmes qui, réunies en coopératives, sont employées par la Ville à la propreté urbaine, pour des salaires très bas. Sur la colline de la maison de la Communauté, le Kiovu cy’Abakire, autrement dit le Kiovu « des riches », se dirigent les garçons et les filles qui viennent du Kiovu voisin Kiovu cy’Abakene, le Kiovu « des pauvres ». Dans ce mouvement de rapprochement, dans cette réparation d’une des nouvelles fractures du pays, on entrevoit déjà un avenir différent, meilleur et garanti à tous.

L’école de la paix devient alors un pont précieux entre deux quartiers, séparés par une centaine de mètres, qui ne risquent plus d’être deux mondes distincts, voire opposés. C’est finalement la possibilité qu’il n’existe plus qu’un seul Kiovu, celui des Rwandais.


 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
8 Juillet 2011

Garoua (Cameroun) : à l'école de la paix, on apprend à être solidaire avec les plus pauvres : une visite aux enfants abandonnés dans l'institut public de la ville

IT | EN | ES | DE | FR | CA | NL
5 Décembre 2011

Solidarité et écologie : nouvelle édition de l'opération "Recycle tes jouets". Les rendez-vous en Italie et dans le monde

IT | ES | DE | FR | CA
8 Novembre 2011

Burkina Faso - Visite du ministre de l'administration territoriale aux stages de formation des agents d'état civil

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA | NL | RU
2 Novembre 2011

Ouagadougou (Burkina Faso) - Inauguration du premier stage de formation des agents d'état civil soutenu par Bravo ! pour l'enregistrement universel et gratuit des naissances

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA
6 Septembre 2011

"Bravo !", la campagne d'enregistrement gratuit des naissances est arrivée au Mozambique

IT | ES | DE | FR | PT | CA | RU
14 Juillet 2011

Reportage à Kinshasa (République démocratique du Congo) à l'occasion de l'inauguration du centre DREAM de la Communauté de Sant'Egidio dans le quartier de Bibwa pour le soin gratuit du SIDA

IT | DE | FR
toutes les nouvelles
• IMPRIMER
11 Juillet 2016
La Croix

Les projets de Sant’Egidio pour l’Afrique: entretien avec Marco Impagliazzo

20 Juin 2017
Jeune Afrique

Centrafrique : un accord conclu à Sant’Egidio

20 Juin 2017
Xinhua - chinese press agency

Central African Republic gov't, rebels sign peace deal in Rome

19 Juin 2017
Agence d'Information d'Afrique Centrale

Centrafrique : accord entre le gouvernement et les groupes armés

19 Juin 2017
La Minute

Centrafrique: accord de cessez-le-feu entre le gouvernement et 14 groupes armés

19 Juin 2017
Journal du Cameroun

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés

tous les communiqués de presse
• DOCUMENTS

''Entente de Sant'Egidio'': Accord politique pour la paix en Republique Centrafricaine

Communiqué de presse contre les lynchages au Mali

Déclaration de l'Union Africaine sur le "Pacte Républicain" "

Jean Asselborn

Discours de Jean Asselborn, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères Grand-Duché de Luxembourg

tous les documents

PHOTOS

1365 visites

1356 visites

1267 visites

1563 visites

1396 visites
tous les médias associés
PLUS