Riccardi Andrea: sul web

Riccardi Andrea: sui social network

Riccardi Andrea: la rassegna stampa

change language
sei in: home - news contattinewsletterlink

Sostieni la Comunità

 
20 Luglio 2004

Un pellegrinaggio di pace attraversa la Costa d'Avorio, il Ghana e il Burkina Faso

 
versione stampabile

E' partito da Abidjan il 18 luglio, il pellegrinaggio che raccoglie circa 100 giovani delle Comunità di Sant'Egidio ivoriane, ghanesi e togolesi. Sono diretti a Ougadougou, in Burkina Faso, con un messaggio di speranza e di pace per l'Africa, che consegneranno in ognuna delle città in cui faranno tappa.  

 

Il messaggio del pellegrinaggio della pace (FR)

Après deux ans de crise profonde et de vents de guerre qui ont intéressé la Côte d'Ivoire et toute la sous-région nous, hommes et femmes de la Communauté de Sant'Egidio, avons décidé d'accomplir ce " Pèlerinage de la paix " en traversant la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Burkina Faso.
Dans les mois passés nous nous sommes interrogés sur nos responsabilités. En Côte d'Ivoire il y a eu la guerre. Dans ce Pays nous avons rencontré la douleur des déplacés, des victimes de la terreur et de la peur; des hommes et des femmes sans plus d'espoir. Les voix de tant de personnes âgées, d'enfants et de femmes qui se demandent : " Que sera demain ? ". Mais aussi dans les autres Pays de la sous-région nous avons assisté à la croissance de sentiments d'hostilité qui risque d'ouvrir des scénarios préoccupants pour la stabilité et la paix : les heures passent, les jours passent, les mois passent et toujours le ciel est couvert de gros nuages. Nous avons médité et prié. C'est pour cela, comme signe de solidarité avec tous ceux qui souffrent, que nous avons senti le besoin de faire ce pèlerinage : une caravane de la paix pour partager avec nos frères de la sous-région nos préoccupations et en même temps nos espoirs, pour répondre ensemble aux cris des pauvres et aux demandes de tant de jeunes devant un avenir qui paraît obscur.
La paix est un nom de Dieu et en même temps le don le plus important pour la vie de toute le monde. C'est pourquoi, en traversant la région, nous avons choisi d'adresser cet appel à tous ceux qui nous rencontrerons, à partir de l'Eglise Catholique et de toutes les Eglise Chrétiennes jusqu'à tous les croyants de différentes confessions religieuses. Nous sommes convaincus que c'est un devoir prioritaire pour tous le chrétiens, laïcs et clergé confondus, de parler avec une voix claire et nette, de " crier sur les toits ", - comme on lit dans l'Evangile - sans distinctions de personne, l'urgence de construire la paix avant que le vents de guerre puissent gagner.
Notre région a connu une longue période de paix. Il est vrai qu'il a eu toujours un problème de justice et beaucoup de difficultés liées à la pauvreté de nombreuses couches de la société. Mais on avait cohabité et vécu côte à côte, différentes religions et ethnies confondues, pour beaucoup d'années. Aujourd'hui encore nous croyons que le destin de l'Afrique, et notamment de l'Afrique Occidentale pour des raisons aussi historiques, n'est pas la division mais la rencontre dans des terres où on s'est toujours croisé et où on a toujours cohabité tout en gardant son identité. Et, surtout, nous croyons qu'avec la paix on peut tout gagner, avec la guerre on peut tout perdre.

Nous voulons regarder vers l'avenir. Non rêvons une Afrique ressuscitée. La même que nous avons voulu presenter, comme Communauté de Sant'Egidio, il y a un ans dans un appel qui a été presenté a Maputo, au Mozambique, devant tous les chefs d'Etats africains. On lisait dans cet appel qui a été signé par 300.000 africains de différents Pays :
Notre rêve est que la guerre soit bannie de la face de la terre, qu'elle ne trouve plus de place en Afrique, qu'on ne dépense plus d'argent pour acheter des armes qui tuent.
Notre rêve est que bientôt les soins médicaux deviennent accessibles à tous les enfants de l'Afrique, que le SIDA ne soit plus une condamnation, mais une maladie à prévenir et à soigner. Notre rêve est que tous les enfants puissent aller à l'école et ne doivent plus travailler prématurément.
Notre rêve est que l'esclavage, même celui qui est caché, soit aboli de notre terre. Notre rêve est que la soif du gain, la corruption soient bientôt extirpées.
Oui, nous avons un rêve : que la vie de la femme africaine ne soit plus souffrance et humiliation, mais que son corps et sa dignité soient respectés. Notre rêve est que nos sœurs africaines ne meurent plus pendant l'accouchement. Notre rêve est que le futur de l'Afrique soit la solidarité, parce que l'individualisme et l'égoïsme font mal à l'homme et à la femme.
Notre rêve est que les religions ne soient pas utilisées pour justifier la violence ou la guerre, parce que le nom de Dieu est un nom de paix.

Et dans le même appel on a pris des engagements:

Nous nous engageons à pratiquer la solidarité avec ceux qui sont les plus faibles et marginalisés, à respecter la vie de chaque homme, femme ou enfant, à refuser la violence, à résister à la corruption, à ne pas croupir dans la frustration, à ne pas nous laisser tromper par de fausses promesses, à ne pas fuir de notre pays, à ne pas tomber dans le piège du racisme, à vivre dans le respect réciproque entre croyants de différentes fois, à travailler pour la paix et rêver d'une nouvelle Afrique.

 

Aujourd'hui, encore, en pensant à nos bien-aimés Pays, nous disons que tout cela est possible. A ceux qui croient que la guerre est la seule solution nous disons : " Libérez-vous de ce pessimisme qui crée un monde plein de murs et d'ennemis, où il devient impossible de vivre en sécurité et en paix ".
Pour nous croyants, la prière vient à notre aide : elle fait surmonter les montagnes les plus hautes et les plus rocheuses. La prière est la voie qui peut sauver le monde de la guerre. Nous avons redécouvert la force faible de cette prière, de la parole de Dieu écoutée et mise en pratique à travers l'amitié avec les plus pauvres et les plus faibles, comme les enfants de nos Ecoles de la Paix.
C'est l'Evangile qui nous fait découvrir le besoin de nous rencontrer et aimer les plus pauvres et qui nous pousse aujourd'hui à parler.
A ceux qui croient que le nom de Dieu peut être utiliser pour faire la guerre, à ceux qui croient qu'on peut utiliser les enfants pour détruire la vie, à ceux qui les transforment en enfants soldats, nous disons : " Arrêtez ! Ne tuez pas ! La violence est une défaite pour tous. Le nom de Dieu est Paix ".
Notre pèlerinage est un signe d'espoir, de rapprochement de nos peuples et surtout de paix. Mais veut être en même temps un debout, celui de personnes qui commencent à se rencontrer, à s'écouter, à utiliser des armes différentes, celles de la parole et de l'amour pour faire grandir dans nos villes et dans nos Pays, mais avant tout dans nos cœurs, la Résurrection de l'Afrique. Une Afrique bénie par Dieu et mère de tous ses peuples. Une Afrique qui finalement accueille à bras ouvertes le grand don de la paix.

"Il nostro pellegrinaggio è un segno di speranza, di ravvicinamento dei nostri popoli e soprattutto di pace. Ma vuol essere nello stesso tempo un inizio, quello di persone che cominciano a incontrarsi, ad ascoltarsi, a utilizzare armi diverse, quelle della parola e dell'amore, per far crescere nelle nostre città e nei nostri paesi, ma soprattutto nei nostri cuori, la resurrezione dell'Africa. Un'Africa benedetta da Dio e madre di tutti i popoli. Un'Africa che finalmente accolga a braccia aperte il grande dono della pace".


 LEGGI ANCHE
• NEWS
15 Settembre 2016

Il breviario di padre Jacques Hamel a San Bartolomeo tra le memorie dei martiri del nostro tempo

IT | EN | ES | DE | FR | PT
1 Settembre 2016

1 settembre, memoria di Sant'Egidio. La Comunità che ne ha preso il nome rende grazie in ogni parte del mondo

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA
29 Agosto 2016
ABIDJAN, COSTA D'AVORIO

Con gli occhiali nuovi alla Scuola della Pace di Abidjan

IT | ES | DE | FR | PT | CA
5 Agosto 2016
ABIDJAN, COSTA D'AVORIO

Il ministro Gentiloni visita Sant’Egidio ad Abidjan: “Prezioso il vostro lavoro per la pace e per i poveri in Africa"

IT | ES | DE | FR | PT | HU
2 Agosto 2016
MILANO, ITALIA

Cristiani e musulmani si scambiano il segno della pace

IT | FR
1 Agosto 2016

Una domenica di dialogo e preghiera per la pace, che abbatte i pregiudizi. Gli imam romani a Santa Maria in Trastevere.

IT | FR | HU
tutte le news
• STAMPA
20 Settembre 2016
Vatican Insider

“Pace per le vittime delle guerre che inquinano i popoli di odio”

20 Settembre 2016
Famiglia Cristiana

La pace unica strada dell'umanità ferita

17 Settembre 2016
Notizie Italia News

Il male "non ha vinto contro p. Jacques Hamel: siamo qui, vivi, sul cammino della fraternità".

25 Agosto 2016
Vatican Insider

Sisma, Sant’Egidio invita alla preghiera

6 Agosto 2016
Avvenire

Costa D'Avorio. Gentiloni da Sant'Egidio «Un lavoro prezioso»

2 Agosto 2016
Avvenire

Musulmani a Messa, abbraccio di svolta. In cammino di pace da credenti. Con pazienza e sapienza

tutta la rassegna stampa
• NO PENA DI MORTE
12 Marzo 2015
COSTA D'AVORIO

COSTA D'AVORIO, PENA DI MORTE ABOLITA ANCHE NEL CODICE PENALE

vai a no pena di morte
• DOCUMENTI

Preghiera per Elard Alumando

Predicazione di Mons. Vincenzo Paglia alla veglia di preghiera per la pace e in memoria delle vittime degli attacchi terroristici a Parigi

Omelia di S.E. Paul R. Gallagher per la commemorazione dei martiri contemporanei

Omelia della liturgia in memoria di coloro che sono morti per gravi malattie, 1 novembe 2014, Roma

Burkina Faso - La Paix est l'avenir: Rencontre des religions pour la paix

Programma della Campagna della Cortesia verso gli anziani "Vive les Ainés"

tutti i documenti
• LIBRI

La Parola di Dio ogni giorno 2016





Francesco Mondadori

La Palabra de Dios cada día 2016





Los Libros de Sant'Egidio
tutti i libri

FOTO

1232 visite

1275 visite

1390 visite
tutta i media correlati