Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

  
20 Octobre 2008

Rome : dépôt des reliques de San Pedro Poveda. Basilique San Bartolomeo all’Isola, mémorial des témoins de la foi, à 19h45

 
version imprimable
COMMUNAUTE DE SANT’EGIDIO INSTITUTION THERESIENNE

Mémoire des chrétiens témoins de l’Évangile, victimes de la violence
 
Liturgie de la Parole
présidée par le Cardinal Antonio María Rouco Varela
Archevêque de Madrid 
en la Basilique San Bartolomeo all’Isola Tiberina à Rome
Mémorial des témoins de la foi des 20ème et 21ème siècles

Lundi 20 octobre 2008, à 19h45

 Dépôt des reliques de San Pedro Poveda

L’HISTOIRE

San Pedro Poveda, prêtre, fondateur de l’Institution Thérésiennne, martyr, a été proclamé saint le 4 mai 2003.
Né à Linares (Jaén, Espagne) le 3 décembre 1874, il fut baptisé une semaine plus tard. Il reçut une éducation profondément chrétienne et ouverte à différents courants de pensée. Dès son enfance, il s’est senti attiré par le sacerdoce et entra à l’âge de 15 ans au Séminaire de Jaén. Il continua ses études à Guadix (Granada), où il reçut l’ordination sacerdotale en 1897 et où il exerça différentes charges ecclésiastiques. A partir de 1902, il travailla pour la promotion humaine et chrétienne de la population marginalisée des grottes qui entourent Guadix. Là, sous la protection de la Madone de Grazia, il ouvrit des écoles pour les enfants et des ateliers pour les adultes.

En 1906, il fut nommé chanoine de la Basilique Notre Dame de Covadonga où, en plus de la prière et de l’étude, il s’occupa de la formation chrétienne des pèlerins. Attentif aux problèmes de son époque, il sut percevoir avec une singulière clairvoyance la dimension sociale de l’éducation et l’incidence qu’avait sur elle la relation difficile entre foi et science. Disposé à « commencer par le faire », il publia des articles et des opuscules dans lesquels il proposa un programme audacieux de formation et de coordination des enseignants catholiques. A partir de 1911, il créa des Académies, des Centres pédagogiques et des revues, et fonda l’Institution Thérésienne. Pour donner une impulsion à cette Œuvre qui grandissait en nombre et en activités, il se transféra en 1913 à Jaén, où il fut nommé chanoine de la Cathédrale, professeur du Séminaire et des Écoles de Magister et devint un collaborateur actif des différentes initiatives de la ville.

L’Institution Thérésienne fut reconnue civilement en 1917 et reçut l’approbation ecclésiastique diocésaine d’association laïque. En 1924, elle reçut l’approbation pontificale à perpétuité, d’Union pie de fidèles, avec différentes modalités d’appartenance. Placée sous la protection de Sainte Thérèse de Jésus, elle reprenait le style de vie des premiers chrétiens et identifiait l’éducation et la culture comme les milieux spécifiques de sa mission. Nommé chapelain de la famille royale, en 1921 Padre Pedro Poveda fixa sa résidence à Madrid, où il exerça d’intenses activités d’évangélisation et consolida l’Institution Thérésienne, qui, quelques années plus tard, gagnera le Chili et l’Italie.

Reconnu comme un homme rempli d’audace, de prudence et de concorde, à la vertu éprouvée et de bon conseil, homme de dialogue et profondément humble, à la charité héroïque, il donna une orientation spirituelle à beaucoup de monde, soutint les œuvres et collabora activement avec l’Action catholique et avec différents projets et associations.
Il fut tué à Madrid, à cause de sa foi, à l’aube du 28 juillet 1936. « Je suis prêtre du Christ », avait-il déclaré le jour précédant à ceux qui l’avaient conduit au martyre.

Sa spiritualité, centrée sur le Christ, mariale et ecclésiale, peut se résumer dans l’un de ses écrits daté de 1915, qui orienta toute sa vie et toutes ses activités : « L’Incarnation bien comprise, la personne du Christ, sa nature et sa vie donnent, pour qui les comprend, la norme certaine pour parvenir à être saint, de la sainteté la plus vraie, restant en même temps humain, de l’humanisme vrai ».

MEDITATION DE SAN PEDRO POVEDA REDIGEE LE 14 AVRIL 1935

« Mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur » (Mt 11, 29). Le grand Père de l’Église, saint Augustin, dit que notre Seigneur ne nous a jamais dit d’apprendre de lui à créer des mondes ni à faire des miracle, mais son ordre catégorique et péremptoire a été celui-ci : « Apprenez de moi à être doux ».
Douceur bénie, vertu invincible bénie, comme dit saint Jean Chrysostome. Ces choses-là, dites par lui, quelle force elles ont ! Saint Jean Climaque dit que la douceur enchaîne l’enfer, donne la force pour gouverner la famille religieuse et le soutien à l’obéissance ; elle est la couronne des saints, la paix de la conscience.
Un autre saint Père, parlant de la douceur, l’appelle : une certaine habileté de l’esprit, en vertu de laquelle nous gardons une égalité d’âme, que l’on nous honore ou que l’on nous outrage, et qui nous donne la force de prier pour ceux qui nous font souffrir. La portée de la force du cœur est proportionnelle à celle de la douceur, dit un autre saint Père.
Pourquoi suis-je en train d’écrire ces notes sur la douceur ? [...] Parce que je soutiens que le moment présent exige, de manière particulière, l’exercice de cette vertu. Parce que je la considère comme une arme décisive pour la victoire de la cause de Dieu. Parce que les injustices, la rébellion, la confusion, le mépris des choses saintes provoquent la colère et rendent le zèle amer et âpre. Parce que, contaminés par la nervosité actuelle, nous voulons le bien, mais nous nous mettons sur le même plan que ceux qui opèrent le mal, tout au moins dans la manière de procéder. Parce que nous oublions la situation qui est celle des jeunes d’aujourd’hui et que, quelques-fois, nous utilisons des moyens contre-productifs pour les guider et les former. Parce que je souhaite que vous méditiez en profondeur sur cette vertu et demandiez à notre Seigneur qu’il soit votre maître. J’ajouterais encore une raison, mais je ne l’ajoute pas sur le papier, je le dis à haute voix : c’est mon désir d’acquérir la douceur.
Si nous préférons l’âpreté, la réticence, la dureté, la colère, l’impatience, les manières brusques, l’insolence, ce n’est pas que nous sommes convaincus de faire un bien plus grand au prochain ; c’est que de cette manière nous satisfaisons nos passions, l’amour propre, l’orgueil ; c’est que cette manière de faire nous semble plus commode, plus facile, plus agréable...
Il ne faut pas se faire d’illusions : la douceur, l’affabilité, sont les vertus qui conquièrent le monde. Si vous me dites qu’il est très difficile d’être ainsi, que l’habit de la douceur coûte beaucoup, que douceur, suavité et affabilité supposent une victoire complète sur soi-même, exigent une vigilance continue et un sacrifice constant, je vous dirai que c’est vrai, qu’il en est effectivement ainsi ; mais rien de tout cela n’est impossible avec la grâce de Dieu et notre coopération…Savez-vous comment les martyrs ont triomphé ? C’est avec la douceur …Réservez pour vous les âpretés et soyez affables avec les autres, bons, tout pour Dieu et pour sa gloire.»


 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
23 Novembre 2016
GOMA, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Floribert, jeune martyr de la corruption : ouverture officielle de la cause de béatification par l’évêque à Goma

IT | ES | DE | FR | PT | HU
15 Septembre 2016

Le bréviaire du Père Jacques Hamel à Saint-Barthélemy parmi les reliques des martyrs de notre temps

IT | EN | ES | DE | FR | PT
27 Juillet 2016

Saint-Etienne-du-Rouvray, une église profanée par la violence, mais sa mission est la paix. Andrea Riccardi dans Avvenire

IT | FR | HU
12 Mai 2016
VARSOVIE, POLOGNE

La mémoire des martyrs au pied de la croix brisée par les bombes

IT | EN | ES | DE | FR | PT | PL
22 Mars 2016

Au cœur de la prière de Sant'Egidio en Italie et dans le monde : la mémoire des martyrs chrétiens de notre temps

IT | ES | DE | FR | PT | CA
5 Mars 2016
ROME, ITALIE

Un chrétien qui ouvrait chaque jour sa Bible : Shahbaz Bhatti dans le souvenir de l’archevêque de Karachi

IT | EN | ES | DE | FR | PT | RU
toutes les nouvelles
• IMPRIMER
25 Novembre 2016
Affari Italiani

Martire - Vita e morte di padre Jacques Hamel

23 Novembre 2016
Notizie Italia News

Fatti: Un giovane della periferia africana ci insegna a non essere schiavi del denaro

29 Septembre 2016
Famiglia Cristiana

«Non facciamo crociate nel nome di padre Hamel»

19 Septembre 2016
Avvenire

Le grazie richieste ad Assisi dal vescovo di Rouen

18 Septembre 2016
Vatican Insider

Lebrun: padre Hamel non sia una bandiera per combattere

17 Septembre 2016
Notizie Italia News

Il male "non ha vinto contro p. Jacques Hamel: siamo qui, vivi, sul cammino della fraternità".

tous les communiqués de presse
• ÉVÉNEMENTS
28 Septembre 2016 | SAN SALVADOR, EL SALVADOR

Oración en recuerdo de William Quijano, joven de la Comunidad de Sant'Egidio asesinado por su amor a los pobres

Toutes les réunions de prière pour la paix
• DOCUMENTS

La homilía de mons. Matteo Zuppi

tous les documents
• LIVRES

Martiri d'Albania (1945-1990)





La Scuola

Martyr. Vie et mort du père Jacques Hamel





Editions du Cerf
tous les livres

PHOTOS

391 visites

389 visites

405 visites

465 visites

468 visites
tous les médias associés
PLUS

Basilique San Bartolomeo all’Isola

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri