Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

  
18 Janvier 2010

Communiqué de presse : Mongolie - le Président Tsakhiagiin Elbegdorj annonce un moratoire des exécutions et s’avance avec résolution vers l’abolition de la peine de mort

 
version imprimable

Le 14 janvier 2010, par un discours historique prononcé devant le Parlement, le Président de la Mongolie Tsakhiagiin Elbegdorj, a solennellement proclamé l’introduction d’un moratoire officiel des exécutions, décrété la commutation automatique de toutes les sentences capitales à30 ans de réclusion et manifesté ouvertement son intention de parvenir le plus tôt possible à l’abolition totale et inconditionnelle de la peine de mort.

La Communauté de Sant’Egidio salue chaleureusement cette décision prise avec une détermination surprenante et courageuse dans la volonté d’éliminer une fois pour toutes la peine capitale du système législatif de la Mongolie.

En vérité, cette décision prise avec résolution n’est pas le fruit d’une improvisation. Il y a 19 ans déjà en effet, en tant que député, Elbegdorj avait proposé d’introduire, au niveau constitutionnel, l’élimination complète de la peine capitale du système judiciaire de ce pays d’Asie centrale.

Toutefois, le caractère extraordinaire de l’initiative présidentielle se distingue par une approche profondément humaniste de la conception de la justice et par une théorie singulièrement avancée dans le domaine du respect de la vie et de la dignité humaine, qui connaît très peu de précédents sur le continent asiatique.

Depuis qu’il a pris la présidence la Mongolie, il y a six mois, Elbegdorj n’a intentionnellement signé aucune exécution et démontre aujourd’hui la nécessité de mettre fin à ce que lui-même n’hésite pas à définir comme la « honte » du régime pénal mongol : l’oubli absolu des détenus dans les couloirs de la mort et de leurs corps après l’exécution, occultés par le secret d’État le plus rigide, qui fait que leurs familles ne peuvent avoir d’endroit où les pleurer.

Le chef d’État, expliquant les raisons de sa décision, déclare avant tout que la faculté de concéder la grâce, même à ceux qui se sont rendus coupables du pire délit, est un principe auquel il faut rester fidèle parce qu’il est la garantie et la protection de la valeur de la vie humaine. Le président se montre particulièrement préoccupé par l’erreur judiciaire et par le risque de condamnation d’un innocent, surtout en Mongolie, où l’on recense 59 catégories de crimes passibles de la peine capitale. Il rappelle qu’en l’espace de 16 mois seulement, de 1937 à 1939, 20 474 citoyens mongols – dont 1228 au cours d’un seul procès - furent supprimés, victimes des persécutions du régime.

« La peine de mort – affirme le Président de Mongolie - dégrade la dignité humaine, provoque dans les familles des victimes et dans les familles blessées des condamnés, souffrances et ressentiments ». Il rappelle que d’après les anciennes traditions de son pays, la vie est la plus grande richesse pour chaque homme et chaque femme.

« Loin de priver ses citoyens de la vie –déclare-t-il - l’État doit au contraire exercer le pouvoir d’empêcher la suppression d’un être humain, là où la société civile livrée à elle-même est incapable de garantir que les hommes ne se tuent plus les uns les autres ».

A l’argument du respect de la volonté d’une majorité populaire qui se prononcerait favorablement pour l’homicide d’État, il réplique qu’aucun des pays qui ont jusqu’à présent aboli la peine capitale ne l’a fait suite à des pressions venues « d’en bas ». Et un État incapable de clémence ne peut pas sur de simples déclarations susciter la confiance chez ses propres citoyens.

« J’entends être un président – dit Elbegdorj - qui ne prive pas ses citoyens de la vie dans quelque circonstance que ce soit au nom de l’État. Le droit à la vie est absolu et ne peut pas même dépendre du chef de l’État ». Il poursuit : « Il n’existe aucune étude qui permette de prouver que l’abolition de la peine de mort augmente le taux de criminalité. Il est au contraire largement démontré qu’en la maintenant on assiste à une augmentation des crimes les plus graves. Donc, la peine capitale n’est pas une manière de dissuader les délits ».

La Communauté de Sant’Egidio partage profondément ces convictions. Elle soutient et encourage le président Elbegdorj dans son itinéraire difficile vers l’abolition de la peine de mort dans son pays et salue un événement d’une importance extraordinaire pour ce qui concerne l’affirmation de la vie toujours et quoi qu’il arrive.

Le travail commun de la Communauté de Sant’Egidio avec Tamara Chikunova, qui a déjà abouti à l’abolition de la peine capitale en Ouzbékistan, a soutenu les efforts qui, ces dernières années, ont permis de créer tant au niveau institutionnel qu’au niveau de la société civile un changement décisif en faveur d’un plus grand respect de la vie humaine et d’une justice sans la mort en Mongolie. Le pas qui a été accompli aujourd’hui dans ce pays est une étape importante qui indique une route que d’autres gouvernements d’Asie pourraient être à même de parcourir, l’année où sera présentée à nouveau à l’Assemblée générale des Nations Unies la Résolution pour un Moratoire universel.


 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
30 Novembre 2016

Le 30 novembre DIRECT STREAMING depuis le Colisée de « Villes pour la vie contre la peine de mort »

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA | ID
30 Novembre 2016
ROME, ITALIE

Le Colisée s’illumine pour dire plus jamais de peine de mort dans le monde

IT | ES | FR | PT
25 Novembre 2016

30 novembre : Villes pour la vie contre la peine de mort

IT | EN | ES | FR | PT | CA | ID
10 Octobre 2016

10 octobre, Journée mondiale contre la peine de mort. Les initiatives de Sant’Egidio, du Japon aux prisons italiennes

IT | ES | DE | FR
28 Juillet 2016

Nouvelles exécutions en Indonésie. Sant’Egidio : « Un moratoire de la peine de mort pendant le Jubilé de la Miséricorde »

IT | FR | PT
5 Juillet 2016

Peine de mort, Sant’Egidio : un pas en avant important vers l’abolition en Guinée-Conakry

IT | EN | ES | DE | FR | CA
toutes les nouvelles
• IMPRIMER
1 Décembre 2016
Main-Post

Wie Joaquin Martinez dem elektrischen Stuhl entkam

1 Décembre 2016
Avvenire

Città illuminate contro il buio delle esecuzioni

1 Décembre 2016
Gazzetta di Parma

«Ho chiesto la grazia per l'assassino di mia figlia»

1 Décembre 2016
Roma sette

Anche Roma tra le “Cities for life”, contro la pena capitale

1 Décembre 2016
Notizie Italia News

30 novembre, Giornata Mondiale delle Città per la Vita, contro la Pena di Morte

30 Novembre 2016
Radio Vaticana

Pena di morte, Sant’Egidio: oggi oltre 2.100 città del mondo si mobilitano per “Cities for Life 2016”

tous les communiqués de presse
• NON LA PEINE DE MORT
12 Mars 2015
AFP

Arabie: trois hommes dont un Saoudien exécutés pour trafic de drogue

9 Mars 2015
AFP

Le Pakistan repousse de facto l'exécution du meurtrier d'un critique de la loi sur le blasphème

18 Janvier 2015
news.abidjan.net

La Côte d’Ivoire va mettre fin à la peine de mort

13 Décembre 2014
Le Figaro

La peine de mort abolie à Madagascar

aller à pas de peine de mort
• DOCUMENTS

Mario Marazziti: rifiutare la logica della pena di morte per non cedere alla trappola del terrore

Statement by Minister J. Kamara on the death penalty in Sierra Leone

Vice President Mnangagwa: Zimbabwe's steps toward the abolition of the death penalty

Jean-Louis Ville: Europe is against the death penalty.

Cambodian Minister of Justice, Ang Vong Vathana: Cambodia as a model of Asian country without the death penalty

Rajapakshe, Minister of Justice: Sri Lanka to protect the right to life, against the death penalty

tous les documents
• LIVRES

Keerpunt





Lannoo Uitgeverij N.V
tous les livres

VIDEO PHOTOS
2:
Malawi contra la pena de muerte
4:01
Cities for life: desde Roma al mundo entero contra la pena de muerte

469 visites

407 visites

479 visites

413 visites

458 visites
tous les médias associés

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri