Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - l'amiti... pauvres - il ricor... valenti - la mémo... modesta - a la vei... à rome contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

A la veille de la mémoire de Modesta, des faits et des données sur les personnes sans abri à Rome


 
version imprimable

À la veille de la mémoire de Modesta, des faits et des données sur les personnes sans abris à Rome
28 janvier 2011

En ces jours de grand froid qui touchent durement les personnes sans abri, la Communauté de Sant'Egidio, à travers des liturgies et des prières organisées à Rome et dans différentes villes, se souvient des nombreuses personnes que les difficultés de la vie ont jetées dans la rue.                           Les rendez-vous (it)

Chaque année, la Communauté évoque la mémoire de ceux qui ont perdu la vie, en partant de la mort d'une femme, Modesta Valenti, qui vivait dans la rue et qui, le 31 janvier 1983, est morte à la gare Termini de Rome : elle fit malaise, mais fut laissée sans secours pour la seule raison qu'elle avait des poux.


Sa mort a profondément marqué l'amitié de la Communauté de Sant’Egidio avec les sans abri.

À la veille de la mémoire de Modesta, nous livrons ici quelques réflexions.

   

 L'histoire de Nereo >>

 

 L'histoire de Carmelo >>

 

.....................................................................................................................

 

 

 

Durant cet hiver 2010-2011, sept personnes sans abri sont mortes dans la rue à Rome. Parmi les cas les plus récents, il faut signaler ceux d'Ostie : dans le centre du litoral romain, en effet, sont morts un Roumain de 41 ans (retrouvé dans la Pinède), un Polonais de 41 ans et un Tunisien dont le corps a été retrouvé dans la cabine d'un établissement balnéaire.
Le dernier homme décédé dans la rue à Rome est Giuseppe Scarcella, un homme qui allait avoir 60 ans le 31 janvier, et qui a été trouvé le matin du 23 janvier Viale Giulio Cesare, non loin de la Piazza Risorgimento.

À Rome, on recense quelque 6000 personnes sans domicile.
 
Pendant l'hiver, 2700 personnes sont hébergées dans les centres d'accueil nocturnes de la Ville ou par les associations de bénévolat. Elles se répartissent de la manière suivante :

• 1500 personnes auprès des paroisses, associations de bénévoles, de religieux 
• 1200 personnes auprès de centres conventionnés avec la ville de Rome, dont quelque 600 ouverts uniquement pendant l'urgence grand froid
• 2300 personnes ne trouvent pas de place dans les centres et dorment dans la rue ou dans des abris de fortune
• 1000 personnes vivent dans les campements spontanés en périphérie de la ville

Les femmes représentent environ 15% de ces personnes. Les étrangers en représentent 80%. Quelque 2000 d'entre eux sont des réfugiés, demandeurs d'asile ou « dublinants ». Ce néologisme fait référence à tous ceux qui tombent sous le coup de la réglementation de la convention de Dublin, selon laquelle, si un immigré - par exemple - demande l'asile politique en Italie, puis se rend dans un autre pays signataire de la convention, il est repris et reconduit en Italie.

Cette année encore, devant l'urgence grand froid, la Communauté de Sant’Egidio a ouvert, dans le Trastevere, un espace d'accueil supplémentaire en réponse immédiate aux températures sévères.
Le centre, qui dispose d'une vingtaine de lits, est destiné à accueillir pendant la période hivernale les personnes qui vivent habituellement dans la rue au Trastevere.

L’ouverture a pour objectif immédiat d'éviter tout risque pour la survie et la santé de personnes déjà affaiblies par les conditions précaires auxquelles les contraint la vie de sans domicile fixe.
L’an passé, plus de cinquante personnes ont été protégées ainsi du grand froid. Pour chacune d'elle, à travers l'hospitalité offerte pendant l'hiver, a commencé un parcours de réinsertion qui a évité, aux personnes accueillies, le retour à la vie dans la rue. Procurer un abri pendant la saison hivernale équivaut à sauver concrètement la vie de tous ceux qui dorment dehors.

Nos amis de la rue


NOUVELLES EN RELATION
26 Mai 2011

Lima (Pérou) - "Fête de l'espoir" avec les amis qui vivent dans la rue

IT | EN | ES | DE | FR | PT | NL | RU
25 Mars 2011

Würzburg (Allemagne) - Prière en mémoire de ceux qui sont morts après avoir vécu dans la rue

IT | EN | DE | FR | PT | NL
27 Février 2011

A Gênes, la mémoire de Pietro et de tous ceux qui sont morts dans la rue

IT | ES | DE | FR | CA | NL
22 Février 2011

A Naples, la mémoire de ceux qui sont morts dans la rue. LA VIDEO

IT | DE | FR | NL | RU
14 Février 2011

Prière en mémoire des sans domicile morts à Kiev (Ukraine)

IT | DE | FR | RU | UK
31 Janvier 2011

Rome - Les images de la liturgie en mémoire de Modesta et de ceux qui sont morts à cause de la dureté de la vie dans le rue, à Santa Maria in Trastevere.

IT | ES | FR | CA | NL
toutes les nouvelles connexes

ASSOCIATED PRESS
20 Août 2017
Vatican Insider
Sant'Egidio, preoccupazione per i rifugiati sgomberati a Roma
20 Août 2017
OnuItalia
Sgombero rifugiati a Roma: preoccupazione UNHCR e Sant’Egidio
15 Août 2017
Corriere della Sera - Ed. Roma
Comunità di Sant’Egidio, festa di Ferragosto con i più bisognosi
14 Août 2017
Vatican Insider
Ferragosto, Sant’Egidio: si fa festa con rifugiati, anziani, rom e senza dimora
10 Août 2017
La Repubblica
Le città della cura
tous les dossiers de presse

PHOTOS

1622 visites

1611 visites

1600 visites

1664 visites
tous les médias associés