change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  
26 Juin 2015

Communiqué de presse

Sommet de Bruxelles sur les migrants conditionné par des égoïsmes et des peurs injustifiées. Que les traités européens soient respectés

L’Europe est née à partir des idéaux de défense des droits et d’accueil, sanctionnés par différents traités internationaux. Sant’Egidio demande que l’on insiste sur l’intégration

 
version imprimable

ROME. Le sommet européen de la nuit dernière a révélé le visage d’une Europe conditionnée par des égoïsmes et des peurs injustifiées. Le résultat est un compromis au rabais pour la répartition d’un nombre très limité de demandeurs d’asile : 40 000 personnes, parmi les milliers déjà arrivées sur les côtes italiennes et grecques – et à peine 20 000 à faire partir des camps de réfugiés de pays comme le Liban qui en accueille 1 500 000 (sur 4 500 000 habitants) ou la Jordanie qui en accueille 800 000 (sur 7 000 000) – représentent un nombre extrêmement réduit pour l’Union, du fait notamment qu’il faut le diviser par 28 pays.

 

L’Europe est née d’idéaux bien différents, qui parlent de défense des droits et d’accueil. On ne peut pas remettre en question ces principes ratifiés par tous les traités qui sont à la base de l’Union. Il suffit de rappeler que le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, établi sur la base du traité de Lisbonne, parle, à l’article 67, de l’Europe comme d’un « espace de liberté, de sécurité et de justice dans le respect des droits fondamentaux » et prévoit, à l’article 78, que l’Union européenne doit développer « une politique commune en matière d’asile, de protection subsidiaire et de protection temporaire, destinée à offrir un statut approprié à chaque citoyen d’un pays tiers ayant besoin d’une protection internationale et à garantir le respect du principe de non refoulement ».

 

Ce sont des traités à respecter. Au contraire, d’autres textes qui, comme les accords de Dublin obligeant les migrants à demander l’asile seulement dans les pays d’arrivée, peuvent et doivent être modifiés.

Face à un compromis qui, en substance, se fonde sur le volontariat et laisse les Etats libres d’établir leurs quotas d’accueil, la Communauté de Sant’Egidio lance un appel à tous les pays de l’Union : miser sur l’intégration est beaucoup plus profitable qu’alimenter des peurs pour des motifs de politique interne et de pure propagande.

Il convient que l’Italie, qui, pour des motifs démographiques notamment, a besoin d’être aidée par l’immigration, continue à sauver des vies humaines et à transformer l’ « urgence » en opportunité, en proposant un modèle de développement.

Rappelons à tous que les réfugiés qui arrivent sur nos côtes fuient en large part les guerres en cours. Ils doivent avant tout être sauvés, car c’est leur droit, un droit sanctionné par des traités internationaux. Mais on peut aussi gérer le phénomène sans créer des alarmes sociales. Comme en témoigne la généreuse course à la solidarité observée à Rome, Milan et dans d’autres villes, où un nombre croissant d’Italiens proposent spontanément leur aide aux réfugiés en transit dans des centres d’accueil.

 

Nous relançons nos propositions et les adressons à l’Union européenne :

- Sponsoring  à créer ou à réactiver – d’actions réalisées par des associations, Eglises, particuliers, parents envers les demandeurs d’asile : il s’agit d’appeler directement depuis les pays de départ ou de transit (à commencer par la Syrie, l’Irak, le Liban, dévastés par la guerre), en évitant ainsi les voyages de l’espoir, si dangereux. Le sponsoring garantirait l’accueil et l’assistance pour le réfugié, pour une période déterminée.

- Bureau humanitaire : accueil de la part de quelques pays européens (ou de la part de l’Union) des demandeurs d’asile déjà arrivés dans certains pays, comme le Maroc ou le Liban. Il s’agit de personnes qui ont déjà quitté leur pays et fait une partie du voyage, mais ils éviteraient ainsi l’ultime trajet, celui en mer.

- Modifier les accords de Dublin en élargissant les dispositions qui obligent à demander l’asile seulement dans les pays d’arrivée. Il faut rappeler que beaucoup de cas pourraient être résolus avec le regroupement familial.

- Visas pour motifs humanitaires : pour ceux qui ne sont pas encore entrés en Europe : cela est prévu par l’article 25 du règlement européen des visas. Chaque pays peut les délivrer de manière autonome.

- Permis de séjour pour motifs humanitaires, aux termes de l’article 20 de la loi italienne sur l’immigration, pour ceux qui sont déjà en Italie. C’est une décision que peut prendre le président du Conseil par décret. Cela donne la possibilité de travailler. C’est déjà le cas pour certaines nationalités, comme les Albanais, qui sont aujourd’hui largement intégrés en Italie (mais aussi pour les ex Yougoslaves, les Tunisiens etc. …)

- Augmenter les fonds pour la coopération de manière à intervenir dans les pays d’origine des flux migratoires.

 


 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
2 Novembre 2015
RIMINI, ITALIE

Couloirs humanitaires : Sant’Egidio, Église vaudoise et Communauté Jean XXIII ensemble pour sauver des vies humaines

IT | ES | DE | FR | PT | CA | RU
6 Décembre 2016
GENÈVE, SUISSE

Sant’Egidio devient observateur permanent au conseil de l’Organisation Internationale pour les Migrations

IT | ES | DE | FR | PT
28 Janvier 2017

Réfugiés, couloirs humanitaires : lundi matin, 40 nouvelles arrivées à Fiumicino

IT | DE | FR
11 Mars 2016

La nouvelle vie des réfugiés syriens arrivés par les couloirs humanitaires

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA | RU
3 Février 2016
ROME, ITALIE

Conférence Etats-Unis-Italie sur les migrations : l’intégration renforce la démocratie et construit une culture commune

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA
11 Décembre 2015

Migrations et intégration au centre de la rencontre entre Marco Impagliazzo et le commissaire européen Avramopoulos

IT | ES | DE | FR | PT | RU
toutes les nouvelles
• IMPRIMER
4 Avril 2016
La Vanguardia

Organizaciones italianas dicen que es "día triste" por expulsión refugiados

12 Juillet 2016
OSCE

Beyond Good Intentions: Creating Safe Passage to Italy

19 Octobre 2017
La Croix

Migrants: « le pape François appelle les politiques à sortir du cynisme ». Entretien avec Marco Impagliazzo

17 Septembre 2017
La Vanguardia

Corredores de paz

22 Août 2017
Corriere della Sera

Per il Papa l’integrazione è il processo chiave

20 Août 2017
Vatican Insider

Sant'Egidio, preoccupazione per i rifugiati sgomberati a Roma

tous les communiqués de presse
• ÉVÉNEMENTS
19 Novembre 2017 | NAPLES, ITALIE

Consegna dei diplomi della Scuola di Italiano di Sant'Egidio a Napoli

Toutes les réunions de prière pour la paix
• NON LA PEINE DE MORT
10 Octobre 2017

On 15th World Day Against the Death Penalty let us visit the poorest convicts in Africa

7 Octobre 2015
ÉTATS-UNIS

The World Coalition Against the Death Penalty - XIII world day against the death penalty

5 Octobre 2015
EFE

Fallece un preso japonés tras pasar 43 años en el corredor de la muerte

24 Septembre 2015

Pope Francis calls on Congress to end the death penalty. "Every life is sacred", he said

12 Mars 2015
Associated Press

Death penalty: a look at how some US states handle execution drug shortage

12 Mars 2015
AFP

Arabie: trois hommes dont un Saoudien exécutés pour trafic de drogue

9 Mars 2015
AFP

Peine de mort en Indonésie: la justice va étudier un appel des deux trafiquants australiens

9 Mars 2015
AFP

Le Pakistan repousse de facto l'exécution du meurtrier d'un critique de la loi sur le blasphème

9 Mars 2015
Reuters

Australia to restate opposition to death penalty as executions loom in Indonesia

28 Février 2015
ÉTATS-UNIS

13 Ways Of Looking At The Death Penalty

15 Février 2015

Archbishop Chaput applauds Penn. governor for halt to death penalty

11 Décembre 2014
MADAGASCAR

C’est désormais officiel: Madagascar vient d’abolir la peine de mort!

aller à pas de peine de mort
• DOCUMENTS

Dossier: What are the humanitarian corridors

tous les documents

PHOTOS

1297 visites

1380 visites

1380 visites

1340 visites

1278 visites
tous les médias associés