Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  
9 Septembre 2013

Les paroles du pape François

Est-il possible de parcourir le chemin de la paix ?

Invoquant l’aide de Dieu, sous le regard maternel de Marie, Salus populi romani, Reine de la paix, je réponds : « Oui, c’est possible pour tous ! ».

 
version imprimable

 

« Est-il possible de parcourir le chemin de la paix ? Pouvons-nous sortir de cette spirale infernale de douleur et de mort ? Pouvons-nous apprendre de nouveau à cheminer et parcourir les voies de la paix ?

Invoquant l’aide de Dieu, sous le regard maternel de Marie, Salus populi romani, Reine de la paix, je réponds : « Oui, c’est possible pour tous ! ». Ce soir, je voudrais que des quatre coins du monde nous criions : « Oui, c’est possible pour tous ! ». Ou plutôt je voudrais que chacun d’entre nous, du plus petit au plus grand, en passant par ceux qui ont été appelés à gouverner les nations, nous répondions : « Oui, nous le voulons ! ».

Ma foi chrétienne me porte à regarder la Croix. Comme j’aimerais que l’espace d’un instant, tous les hommes et femmes de bonne volonté regardent la Croix ! Sur la Croix on peut lire la réponse de Dieu : là, la réponse à la violence n’a pas été la violence, la réponse à la mort n’a pas été donnée avec le langage de la mort. Dans le silence de la Croix s’abîme le fracas des armes et c’est le langage de la réconciliation, du pardon, du dialogue, de la paix, qui est parlé. Je voudrais demander au Seigneur, ce soir, que nous chrétiens et nos frères des autres religions, tous les hommes et femmes de bonne volonté crient avec force : « la violence et la guerre ne sont jamais des voies qui mènent à la paix ! ».

Que chacun se mette à regarder le fond de sa conscience et écoute cette parole : Va au-delà  des intérêts personnels qui atrophient le cœur, dépasse l’indifférence envers l’autre qui rend insensible le cœur, vaincs les raisons qui te conduisent à la mort et ouvre-toi au dialogue, à la réconciliation : regarde la douleur de ton frère – pense aux enfants : juste à eux… – regarde la douleur de ton frère, et n’y  ajoute pas une douleur supplémentaire, retiens ton bras, reconstruis l’harmonie qui est brisée, et cela non par l’affrontement mais par la rencontre ! Que cesse le bruit des armes ! La guerre marque toujours l’échec de la paix, elle est toujours une défaite pour l’humanité. »

(Pape François, veillée de prière pour la paix, 7 septembre 2013)