change language
vous êtes dans: home - l'oecum...dialogue - rencontr...tionales - antwerp ...e future contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

Sant’Egidio fête ses 49 ans avec le peuple de la Communauté

Une basilique Saint-Jean-de-Latran remplie de jeunes et de moins jeunes, de sans-abris et de réfugiés venus par les couloirs humanitaires. Marco Impagliazzo : « Nous croyons en une ville où la distinction entre eux et nous n’existe plus, mais où l’on peut construire ensemble une grande force de paix »

Rassemblement des Jeunes pour la Paix

Ose rêver, choisis la paix !

Liturgie pour le 49e anniversaire de la Communauté de Sant’Egidio

Basilique Saint-Jean-de-Latran, à 18h30

Lettre de Goma, au Congo : nous sommes devenus les porte-paroles des personnes âgées abandonnées dans la périphérie de la ville

Plus de 540 réfugiés syriens en sécurité avec les #couloirshumanitaires ! Merci à tous ceux qui ont permis de réaliser ce rêve !

Les nouvelles arrivées ce matin à Fiumicino

 
version imprimable
7 Septembre 2014 17:00 | Stadsschouwburg

Témoignage


Vian Dakheel


Yazidi Community, member of the Parliament, Iraq

Mesdames et Messieurs

Je vous présente les salutations des fils des minorités en Irak, mélangées avec la tristesse et les douleurs indescriptibles. 

Vous êtes sans doute au courant de ce qui s’est passé avec les fils de la religion Yézidi à Sinjar en Irak depuis le début du mois d’août dernier. Mais je suis presque certaine  que vous n’avez pas été informés des détails sur ce qui s’est passé comme crimes épouvantables contre une communauté pacifique. Cette communauté qui dans sa culture religieuse et sociale ne connaît pas la violence ni l’assassinat. La religion Yézidi était l’une des plus anciennes religions en Mésopotamie dont les racines remontent au troisième millénaire avant JC. 

Ce qui est arrivé aux Yézidis à Sinjar, par les mains de l’organisation terroriste la plus dangereuse contemporaine, est incompatible avec notre conscience maintenant que nous vivons dans le troisième millénaire. 

Chers frères et sœurs, 

Il y a 400 000 migrants Yézidis dont 300 000 de Sinjar. Il y a eu environ 3000 morts et des victimes ont été soit tuées par Daash (l’Organisation de l’Etat Islamique en Iraq et Levant), soit sont mortes de faim et de soif pendant les premiers jours de leur fuite à la montagne Sinjar. 

Environ 5000 personnes ont été enlevées: des hommes, des femmes, des enfants et des familles. La plupart d’entre eux ont été enlevés par Daash dans diverses régions de Sinjar. Des centaines de filles ont été violées et des centaines ont été vendues, elles ont été considérées comme esclaves et selon Daash, on a le droit absolu de les traiter ainsi. Des dizaines de filles ont été vendues dans les marchés de la ville de Mossoul pour 150 $ par fille. Environ 300 jeunes filles ont également été vendues en Syrie et les cas de violences se poursuivent. 

Saviez-vous, Mesdames et Messieurs, que l’Organisation Daash s’était retirée de Ciba Shikhddr sans combattre il y a environ trois semaines, puis est revenue à cet endroit? Est-ce que vous savez que la raison de ce retrait était l’odeur des corps des fils de la religion Yezidi? Des femmes, des hommes et des enfants ont été tués par cette organisation! 

Saviez-vous que dans le village de Kojo (25 km au sud-est de Sinjar) un massacre horrible a eu lieu? Daash avait entouré ce village où habitaient environ 2000 Yézidis. Certains ont réussi à s’échapper d’une façon ou d’une autre, les autres ont été obligés de choisir entre l’islam ou le massacre. 

Malgré le fait que plusieurs personnes ont appelé à l’aide et ont demandé d’intervenir pour empêcher ce massacre, personne n’est intervenue. Par conséquent, Daash a pris le village d’assaut en exécutant 413 citoyens, des hommes, des jeunes et même des garçons d’à peine 13 ans. Ils ont tous été exécutés par balle.  Pour le reste, des hommes et des enfants ont été enlevés. En ce qui concerne les personnes âgées, elles ont été obligées de rester chez elles, parce qu’elles avaient du mal à se déplacer pour échapper à la montagne de Sinjar. On les a mises à l’intérieur d’un des sanctuaires sacrés dans le village de Jdala (au sud-est de Sinjar), puis Daash a fait sauter le sanctuaire. 

La montagne de Sinjar où plus de 25 000 familles avaient cherché refuge, a connu une autre tragédie à cause de l’invasion de Sinjar par Daash. Toutes ces familles ont souffert de la chaleur intense, de la faim et de la soif. Et entretemps, Daash continuait à les bombarder. 

La tragédie sur cette montagne a duré 10 jours et selon les informations des militants Yézidi, environ 250 enfants sont morts. La plupart étaient bébés. Ils sont morts à cause de la sécheresse et de la soif. Puis, des dizaines de personnes sont mortes empoisonnées après avoir mangé des feuilles d’arbres et des plantes non-comestibles. 

Dans cette montagne, des dizaines de personnes sont mortes de peur, de fatigue, de soif. Des dizaines de nos hommes, de nos jeunes, ont été tués. 

Ce qui s’est passé à Sinjar était une honte sur le front de chaque personne qui a trahi son devoir de secourir les Yézidis au moment de la crise. 

Plus de 120 000 personnes ont tout laissé derrière elles. Elles n’avaient que très peu d’armes, des armes très simples. Chaque pierre de la montagne Sinjar a été témoin de l’horreur de ce qui s’est passé. Chaque arbre sur cette montagne pleurait en voyant le sang des enfants de Sinjar, morts de la soif, et pleurait pour les jeunes filles qui ont été enlevées, violées et revendues à des criminels et des personnes qui sont recrutées dans d’autres pays et qui sont comme des ordures. 

Nous, les Yézidis, nous avons déjà été confrontés à des massacres à travers l’histoire et actuellement nous sommes à nouveau confrontés à un massacre.

Des familles ont été enlevées et des centaines d’enfants ont perdu leur mère et leur père. Des dizaines d’entre eux ont perdu tous les membres de leur famille.

Durant toute leur histoire, les Yézidis n’ont jamais attaqué qui que ce soit. Mais nous avons toujours été des victimes qui ont payé au prix fort; sans autre raison que le fait que nous soyons en désaccord avec la majorité religieuse. Pour cela, mes frères, nous lançons depuis cette tribune un appel à la communauté internationale:

  1. Nous appelons les autorités internationales compétentes, le Comité des Droits de l’Homme et le Conseil de sécurité de l’ONU à diligenter une enquête à propos de ce processus de massacre qui a ciblé les Yézidis;
  2. Nous appelons les pays occidentaux à faciliter les procédures d’asile pour les émigrants Yézidis (contingents de réfugiés);
  3. Nous appelons la Communauté internationale à mettre en place une protection internationale sous la forme de troupes de maintien de la paix pour arrêter la violence contre les minorités dans les régions où elles se trouvent;
  4. Fournir une aide humanitaire pour plus d’un demi-million de personnes réfugiées et sans-abri des zones de Sinjar et Ninive qui manquent de tout;
  5. Nous appelons la Communauté internationale à mettre tout en œuvre pour libérer les plus de 5000 femmes et enfants Yézidis qui ont été enlevés par Daash et les centaines de jeunes filles qui ont été violées!

En conclusion, Mesdames et Messieurs, que la paix soit le titre de nos espoirs dans le futur.
Main dans la main, en renonçant au sectarisme, nous pourrions rêver que la paix puisse se répandre dans un avenir proche.

 

Vian Dakhil Saeed
Parlementaire Yézidi au Conseil irakien des représentants,
Erbil, le 4 septembre 2014

 

PROGRAMMA
PDF

LIVE STREAMING



NOUVELLES EN RELATION
18 Février 2017
BARCELONE, ESPAGNE

A Barcelone le cardinal et l’imam de Bangui sur le processus de paix en Centrafrique : un modèle à copier

IT | ES | DE | FR
9 Février 2017

Sant’Egidio fête ses 49 ans avec le peuple de la Communauté


Une basilique Saint-Jean-de-Latran remplie de jeunes et de moins jeunes, de sans-abris et de réfugiés venus par les couloirs humanitaires. Marco Impagliazzo : « Nous croyons en une ville où la distinction entre eux et nous n’existe plus, mais où l’on peut construire ensemble une grande force de paix »
IT | ES | DE | FR | PT | CA
2 Janvier 2017

2017, les enfants du monde entier demandent la paix


Galerie de photos des marches pour la paix du 1er janvier
IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA
2 Janvier 2017
Communiqué de presse

Une bonne nouvelle du Congo : un accord sur les élections. Le rôle décisif de la conférence épiscopale


Soutenons tous les efforts de paix pour ce pays qui constitue une importance stratégique pour toute l’Afrique
IT | ES | DE | FR | PT
1 Janvier 2012

Marche pour la paix sur toutes les terres


Rome, un long cortège jusqu'à la Place Saint-Pierre. Les salutations du pape Benoît
IT | DE | FR | NL | RU
24 Octobre 2011

L'Esprit d'Assise : 25 années de prière pour la paix

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA | NL | RU
toutes les nouvelles connexes

FAITS MARQUANTS NEWS
24 Février 2017 | BUDAPEST, HONGRIE

Appel de Sant’Egidio au parlement hongrois pour l’arrêt d’un processus législatif portant atteinte aux droits des migrants et des mineurs


« Nous exprimons notre inquiétude non seulement pour les droits des réfugiés, mais aussi pour l’avenir même de la Hongrie », lit-on dans l’appel que nous publions intégralement
IT | ES | DE | FR
24 Février 2017
Communiqué de presse

Un an de couloirs humanitaires : de nouvelles arrivées et une conférence de presse à Fiumicino lundi 27/2


La semaine prochaine, à partir de lundi, 125 autres réfugiés syriens arriveront en Italie grâce à un système qui conjugue sécurité et intégration – Bientôt des accords avec de nouveaux pays européens
IT | ES | FR
23 Février 2017

Dès lundi, de nouvelles arrivées par les couloirs humanitaires. Ils seront 700 à avoir été sauvés de la guerre et des voyages en mer


Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir directement les nouvelles sur votre messagerie
IT | EN | ES | DE | FR | PT

ASSOCIATED PRESS
2 Janvier 2017
Gazzetta di Parma
Le vie del centro invase dai colori della pace
2 Janvier 2017
Il Secolo XIX
Marcia della pace, in 1.500 con i profughi
2 Janvier 2017
La Nazione
Fiaccole accese per la pace
2 Janvier 2017
Aachener Zeitung
Zahlreiche Kerzen symbolisieren die Brandherde auf der Erde
2 Janvier 2017
Vatican Insider
Congo, Sant’Egidio: soddisfazione per l’accordo sulle elezioni
tous les dossiers de presse